La directrice générale de Sherbrooke Innopole, Josée Fortin, est fière des résultats du rapport annuel 2019.
La directrice générale de Sherbrooke Innopole, Josée Fortin, est fière des résultats du rapport annuel 2019.

Investissements record de 416 M$ en 2019 pour Sherbrooke Innopole

La croissance du secteur industriel et tertiaire-moteur de Sherbrooke s’est de nouveau poursuivie en 2019, avec des investissements – inégalés depuis dix ans – de plus de 416 M$ et la création de 513 emplois et de 15 entreprises dans les filières-clés, indique Sherbrooke Innopole dans son rapport d’activité dévoilé jeudi.

« C’est une troisième année consécutive de record en termes d’investissements. On est passé de 211 M$ en 2017 à 224 M$ en 2018 à 416 M$ en 2019 pour une hausse annuelle de 86 %. Ce n’est pas rien. Avec ce qu’on vit aujourd’hui, ces trois années confirment les assises solides d’un point de vue économique du secteur industriel et tertiaire-moteur », souligne la directrice générale de Sherbrooke Innopole, Josée Fortin, précisant que les investissements ont toujours été à la hausse au cours des 10 dernières années. 

À LIRE AUSSI: Gain net de 7314 emplois en 10 ans dans les filières-clés

La directrice générale de Sherbrooke Innopole ne croit pas que les engagements financiers se rattachant à ces investissements importants causeront un problème dans le contexte de la pandémie. « J’ai parlé à plusieurs entrepreneurs qui ont repris à 100 % leur tempo et d’autres qui s’en approchent. Je pense que s’il n’y a pas un deuxième confinement, on s’en sortira bien », espère-t-elle.

L’organisme de développement économique a également connu une année effervescente en projets majeurs et soutien aux entreprises, entre autres avec la création de l’espace de travail partagé Espace TI, le déploiement de partenariats porteurs pour les entreprises technologiques, des initiatives mobilisatrices en ressources humaines et en mentorat, de même que l’aboutissement de nombreuses actions d’accompagnement auprès d’entreprises en démarrage, en croissance ou nouvellement implantées à Sherbrooke.

Sherbrooke Innopole a présenté un bilan annuel en cohérence avec son plan stratégique 2018-2020, qui se décline en cinq grandes orientations : main-d’œuvre, expertise, financement, liaison et services aux entreprises.

Concrètement en 2019, l’équipe de professionnels de Sherbrooke Innopole a initié ou collaboré à 263 projets structurants afin de développer un environnement générateur de croissance pour les entreprises sherbrookoises, dont 147 ont été complétés en cours d’année.

L’équipe a multiplié les initiatives concertées et les partenariats pour continuer d’outiller les entreprises face à la rareté de main-d’œuvre. Le mandat du projet J’adopte l’Estrie – qui s’adressait auparavant principalement aux étudiants internationaux – a quant à lui été élargi à l’ensemble des étudiants de la région.

Dans le volet Financement, plus de 1,4 M$ ont été investis dans 11 projets d’amorçage, de précommercialisation, d’innovation ou de croissance d’entreprises sherbrookoises par l’entremise de l’un ou l’autre des six fonds de Sherbrooke Innopole, pour des retombées frôlant 20 M$ et plus de 200 emplois créés ou consolidés. Chaque dollar investi a ainsi généré 13,77 $ en investissement du milieu.


« Cet engouement prouve la pertinence d’une telle infrastructure dans l’écosystème TI sherbrookois. »
Josée Fortin

Dans le cadre de l’orientation Liaison – en référence au rôle de Sherbrooke Innopole auprès des instances municipales dans les projets de localisation et de développement industriel –, soulignons l’inauguration d’Espace TI, un espace de cotravail déjà occupé à 50 % avec quatre locataires – toutes des entreprises nouvellement implantées à Sherbrooke, dont deux leaders en intelligence artificielle et informatique quantique.

« Cet engouement prouve la pertinence d’une telle infrastructure dans l’écosystème TI sherbrookois, qui profite donc d’espaces de travail à prix compétitifs et adaptés à la réalité des technologies de l’information et d’un lieu de rencontre », détaille Mme Fortin. 

Quant à lui, le projet d’économie circulaire régional Synergie Estrie a été déployé à l’ensemble des MRC de l’Estrie, un peu plus d’un an après son lancement avec la MRC des Sources. Ainsi, depuis 2018 à Sherbrooke spécifiquement, 20 synergies ont été concrétisées entre des entreprises principalement industrielles et 93 organisations ont bénéficié d’accompagnement dans leurs démarches.

De plus, le service de localisation de Sherbrooke Innopole a travaillé à 64 projets de relocalisation ou d’implantation, dont 33 ont été complétés en 2019 – parmi lesquels neuf terrains industriels vendus –, pour des investissements attendus dépassant 27 M$ et 186 emplois créés. 

L’équipe a également contribué à l’ouverture de la rue Antonio-Cameron, qui permettra de développer au moins six nouveaux terrains dans le Parc industriel régional, et piloté le développement d’une plateforme revampée et optimisée pour la base de données locaux/bâtiments/terrains, laquelle sera mise en ligne dans les prochaines semaines.

Dans le volet Services aux entreprises, l’équipe de Sherbrooke Innopole a effectué 647 interventions auprès d’entreprises sherbrookoises pour les appuyer dans leur projet de démarrage, d’implantation et de croissance. De ce nombre, 411 ont été complétées en 2019, générant des investissements de 81 M$ et la création ou consolidation de 484 emplois.

« Les interventions auprès des entreprises en démarrage ont été particulièrement nombreuses en 2019, avec des retombées substantielles de 35,5 M$ en investissements et 192 emplois créés », note Mme Fortin. 

Portrait du secteur industriel et tertiaire-moteur

Selon l’inventaire annuel mené par Sherbrooke Innopole auprès des entreprises du secteur industriel et tertiaire-moteur de Sherbrooke, les cinq filières-clés – Industrie manufacturière et fabrication de pointe, Technologies propres, Technologies de l’information, Sciences de la vie et Micro-nanotechnologies – comptent 20 444 emplois au sein de 679 entreprises. Il s’agit d’un gain net de 15 entreprises et de 513 emplois.

« La filière des Technologies de l’information a été particulièrement dynamique en 2019, avec la grande majorité des entreprises et des emplois créés, précise Alexandre Nault. De façon globale, la création d’un demi-millier d’emplois dans les cinq filières-clés est aussi digne de mention dans le contexte de rareté de main-d’œuvre qui sévissait toujours en 2019 – et ce, après une année qui avait aussi été phénoménale à ce chapitre avec un bond de 1128 emplois. »

Par ailleurs, près de 60 % des entreprises des filières-clés, soit 404 sur 679, ont investi plus de 416 M$ dans des projets d’optimisation, d’innovation et d’expansion – une somme jamais vue ces 10 dernières années.

« Les investissements majeurs chez Produits Kruger – dont une partie est comptabilisée en 2019 – font pencher la balance du côté Terrain et Bâtiment, à 53 %. Si l’on en fait abstraction à des fins d’analyse avancée, on constate que les entreprises industrielles et technologiques de Sherbrooke ont investi plus massivement cette année, et majoritairement en innovation (Recherche et Développement) et productivité (Machinerie et Équipements), et ce, dans une proportion semblable à celle des années passées », analyse Josée Fortin.