Hydro-Sherbrooke étudie le nouveau programme de tarification dynamique soumis par Hydro-Québec la semaine dernière à la Régie de l’énergie.

Hydro-Sherbrooke examine la tarification dynamique

La direction d’Hydro-Sherbrooke se penche sur les propositions d’Hydro-Québec concernant la tarification dynamique en période de pointe l’hiver.

Du côté de la Ville de Sherbrooke, on mentionne que les idées soumises à la Régie de l’énergie la semaine dernière doivent être étudiées.

Éventuellement, des recommandations seront formulées au conseil municipal, ajoute-t-on.

Hydro-Québec a annoncé vendredi que  deux nouveaux modes de tarification dynamique pourraient faire leur apparition. Les tarifs pourraient varier selon les besoins du réseau. On vise à alléger la demande en période de pointe.

Hydro-Québec propose d’ajouter deux options de tarification dynamique auxquelles les clients pourront souscrire sur une base volontaire à compter de décembre 2019.

On propose un prix en période de pointe à 50 ¢/kWh consommé jusqu’à concurrence de 3 pour cent des heures en hiver. On peut choisir des prix plus faibles le reste du temps, mais avec une réduction d’environ 2 ¢/kWh par rapport au tarif D en hiver.

Les demandes d’effacement d’Hydro-Québec viseront un maximum de 100 heures par hiver. Des outils serviront à accompagner les clients et à communiquer avec eux, mentionne Hydro-Québec.

Augmentation de 0,8 %

De plus, la société d’État a présenté ses augmentations de tarifs à la Régie. Hydro-Québec demande une augmentation de 0,8 pour cent à compter d’avril 2019, soit moins de la moitié de l’inflation prévue de 1,7 pour cent, rapportait La Presse canadienne. Habituellement, Hydro-Sherbrooke ajuste ses tarifs lors des augmentations, étant un client d’Hydro-Québec.