Hélie’N Sport, situé au rond point de la Couronne à Trois-Rivières, fermera définitivement ses portes le 13 décembre prochain.

Hélie’N Sport ferme ses portes

TROIS-RIVIÈRES — En affaires depuis plus de 40 ans, le commerce Hélie’N Sport fermera définitivement ses portes le 13 décembre prochain. Les six employés de l’entreprise ont appris la nouvelle lundi matin. Le manque de rentabilité de l’entreprise est à la source de cette difficile décision, a indiqué la direction du commerce.

Véritable institution dans le domaine de pièces et d’accessoires automobile dans la région, Hélie’N Sport avait été racheté en 2017 par l’actuel propriétaire, qui indique ne pas avoir été en mesure d’assurer sa pleine rentabilité depuis cette transaction, qui a fait de lui le troisième propriétaire de l’entreprise depuis sa fondation en 1978.

En effet, selon Jean-François Binette, propriétaire, le marché a évolué entraînant du même coup une baisse de clientèle depuis les dernières années, des clients qui effectuent de plus en plus leurs achats en ligne ou dans des commerces de grande surface, indique-t-il.

«Autrefois, nous installions davantage d’accessoires, de démarreurs à distance et vitres teintées. Ces articles sont de plus en plus intégrés directement par les constructeurs automobiles, ce qui a fait grandement diminuer notre carnet de commandes», mentionne Jean-François Binette.

Ce dernier s’est toutefois fait rassurant en indiquant qu’il ne s’agissait pas d’une faillite, et que les ententes avec les fournisseurs et les institutions financières seraient honorées. Les clients qui auraient entreposé des pneus dans le commerce peuvent eux aussi être rassurés car ils auront la possibilité de les laisser sur place jusqu’au printemps. Les gens qui souhaiteraient récupérer dès maintenant leurs pneus peuvent téléphoner au commerce afin de se faire rembourser les frais d’entreposage.

Employés

M. Binette a indiqué lundi vouloir concentrer ses énergies au bien-être de ses employés, qui perdront leur emploi le 13 décembre prochain. «Notre première préoccupation est que nos employés reçoivent les préavis légaux et l’aide nécessaire pour se trouver un autre emploi. Dans le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre, nous avons nous-même eu constamment de la difficulté à recruter du personnel. J’ai confiance que ces employés de qualité trouveront facilement un emploi équivalent » a-t-il ajouté. D’ailleurs, la direction indique avoir elle-même entrepris des démarches avec plusieurs garages des environs afin de vérifier leurs besoins en terme de main-d’oeuvre, et ainsi aider leurs employés à accélérer leur recherche d’un nouvel emploi.

Par ailleurs, le commerce a déjà entrepris une vente de liquidation en vue de la fermeture prévue dans deux semaines. Déjà lundi matin, la plupart de la marchandise en magasin était liquidée à 50 % de rabais, a indiqué un porte-parole de l’entreprise.