C'est au travers de ces blocs de mousse que les enfants peuvent s'amuser tout en acquérant des compétences sportives.

Gymini : du multisport pour les enfants

Parfois, un enfant rêve d’être le prochain Sydney Crosby ou le prochain Cristiano Ronaldo. Ces enfants pratiquent un sport en particulier sans relâche, 12 mois par année. Trop souvent, ces jeunes n’acquièrent pas les compétences nécessaires pour pratiquer d’autres activités. C’est dans cette optique que Gymini ouvre ses portes à Sherbrooke.

Les deux copropriétaires, l’Olympienne Stéphanie Leclair et l’artiste du cirque à Las Vegas Laurie-Anne Bédard, voulaient que les enfants puissent développer leurs habiletés de façon plus large. « On voulait que les parents de la région aient une option multisport. Le sujet chaud actuellement, c’est la spécialisation trop tôt dans le sport. De notre côté, on veut enseigner toutes les habiletés sportives », explique Laurie-Anne Bédard.

Lire aussi: Développer des sportifs pour la vie

« Selon les études de Sport Canada, un enfant devrait pratiquer plusieurs sports jusqu’à l’âge de 12 ans, poursuit Mme Leclair. À cet âge, ils peuvent commencer à se spécialiser. Avant cela, ils devraient aller chercher les habiletés de chacun des sports pour être polyvalents. On veut que les enfants soient à l’aise pour qu’ils soient sportifs pour la vie. »

Les propriétaires de Gymini sortent des sentiers battus. En effet, il s’agit d’une première au Québec. « C’est le premier centre qui offre des cours dirigés et l’option multisport. Les entraîneurs sont intéressés de venir pour faire l’entraînement hors glace ou hors piscine. On touche à tout ce que le sport ne touche pas. C’est un concept unique! » ajoute Mme Bédard.

Les enfants ravis 

Les sourires étaient nombreux dans le module où les enfants s’amusaient samedi. Mia Menenses, 12 ans, faisait partie des enfants qui vivaient l’expérience Gimini pour la première fois. « C’est très amusant. C’est une bonne façon de dépenser de l’énergie. Quand on bouge dans les cubes de mousse, on travaille beaucoup notre cardio », analyse celle qui apprécie le soccer, ajoutant qu’elle reviendra bientôt.

De son côté, l’Olympienne Valérie Welsh venait supporter ses amies qui démarrent leur entreprise. Celle-ci en a profité pour promouvoir l’idée du développement sportif. « De mon côté, je me suis développée très jeune. Avec le recul, je vois que je n’ai pas les habiletés pour pratiquer d’autres sports. Au soccer, par exemple, je n’ai pas la technique pour courir avec un ballon ou pour le botter », confie-t-elle.

Gymini a déjà commencé à créer des partenariats avec des écoles, des fondations, des garderies et des associations sportives. De plus, les familles pourront profiter des jeux libres à quelques reprises durant la semaine.

Le Gymini est situé au 4697, boulevard Bourque. Les écoles et organisations sportives qui voudraient tenter l’expérience sont aussi invitées à entrer en contact avec les propriétaires. Pour plus d’informations : www.gymini.ca