La Cour supérieure autorise le rachat des six journaux de GCM, dont La Tribune, par les employés sous réserve de l’approbation par les créanciers.

GCM: feu vert au projet de coops

Le projet de coopératives des six journaux de Groupe Capitales Médias obtient l’aval du tribunal; le juge Daniel Dumais de la Cour supérieure autorise le rachat par les employés sous réserve de l’approbation par les créanciers.

Le juge Dumais a pris environ 24 heures pour accepter la proposition recommandée par le séquestre de PwC, soit l’acquisition des six journaux par autant de coopératives où les employés seront les propriétaires majoritaires. «Le temps presse, les liquidités diminuent, écrit le juge Dumais. Il faut agir rapidement si on veut en arriver à une solution de restructuration qui permette de sauver l’entreprise Groupe Capitales Médias, ses journaux et les emplois qui en dépendent. 

Cette décision de la Cour supérieure ne vient toutefois pas clore les procédures, puisque le plan reste à être approuvé par les créanciers à la mi-décembre. Le créancier principal de GCM, Investissement Québec, qui avait prêté 15 millions $ à l’entreprise, a déjà dit qu’il préférait l’offre des coopératives à celle de l’autre acquéreur potentiel, Métro Média. IQ a aussi indiqué qu’elle renonçait à sa créance dans la mesure où la réorganisation proposée se réalise.

La transaction n’est d’autant pas finale, rappelle le juge Dumais, qu’il reste encore du travail à faire pour boucler le financement requis. Les coopératives espéraient démarrer avec un fonds de 21 millions $. Environ 16 millions $ seraient confirmés pour l’instant.

Le plan des coopératives implique la terminaison des régimes de retraite à prestation déterminée de 900 retraités et 300 employés actifs. Tous les membres du régime subiront une perte d’environ 25 % en raison d’un déficit de solvabilité.

Dans sa décision, le juge Dumais note que les syndicats et comités de retraite entendent collaborer à la restructuration. Le juge indique avoir entendu la déception et les inquiétudes des retraités, portées par le journaliste Pierre Pelchat, retraité du Soleil.

Étape importante et travail colossal

« Une étape importante a été franchie. C’est le fruit d’un travail colossal réalisé en peu de temps. Ça nous réconforte sur la qualité du plan proposé pour la pérennité des six quotidiens et de l’information en région, a commenté Jean-François Néron, membre du comité de formation des coopératives.

« Nous entamons le dernier droit qui mènera à la formation des coops. Nous sommes confiants de remplir les dernières conditions pour conclure une transaction. Notre objectif, c’est d’offrir aux travailleurs et à la population une coop sous le sapin juste à temps pour Noël », a conclu M. Néron.

Le dossier reviendra devant le juge Dumais le 18 décembre pour homologation du plan, s’il est approuvé par les créanciers.

+

Merci de croire en nous

C’est fou le chemin parcouru en trois mois. 

Il peut se passer de grandes choses quand les employés d’un journal prennent leur destinée en main et qu’ils sont galvanisés par leur communauté.

Rappelons les faits : tout est parti de rumeurs à la fin août qui sont malheureusement devenues fondées quelques jours plus tard. Dans cette même journée, il y a eu ce baume d’une aide gouvernementale afin d’assurer notre survie, le temps de trouver un nouveau repreneur pour les journaux du Groupe Capitales Médias.

Et s’en est suivi cette grande vague d’amour venue de vous, lecteurs de notre belle communauté estrienne! Elle s’est manifestée sous différentes formes : rassemblement, messages d’encouragement et témoignages d’appréciation. Des gens nous ont donné du temps et ont mis leur expertise au profit de La Tribune, plusieurs nous ont même appuyés financièrement (un engagement de pas moins 2,5 millions provenant des gens de l’Estrie).

Nous avons vécu des émotions en montagnes russes au fil des semaines où nous avons connu des demi-victoires et aussi des revers (on n’a qu’à penser à notre régime de retraite dont personne n’a pu trouver la solution afin de le sauvegarder).

Nous nous sommes retrouvés trois mois plus tard avec le dépôt d’une offre regroupant six coopératives de solidarité pour chacun des six journaux de GCM. Nous avons ensuite entendu le ministre dire qu’il appuyait le projet, suivi du syndic et du juge, jeudi.

Les prochaines étapes? Boucler le financement, tenir une assemblée générale de constitution de notre coop, obtenir l’approbation des créanciers à notre projet et nous pourrons ensuite voler de nos propres ailes.

Tout ça n’aurait jamais été possible sans vous. Merci de croire en nous! 

Notre but demeure de vous fournir jour après jour une information régionale de qualité, tout ça sous le signe de la rentabilité. Et je peux vous assurer que nos troupes sont motivées comme jamais à réaliser ces objectifs.

Louis-Éric Allard
Directeur de l’information et membre du comité de relance de La Tribune