Gap veut des rabais en raison de la fermeture des Sears

Deux entreprises demandent à une cour ontarienne de lever une ordonnance les empêchant d'exercer leurs droits de colocataires dans les centres commerciaux où le détaillant déchu Sears Canada a fermé ses portes.

Les détaillants Gap - qui détient les bannières Gap, Banana Republic et Old Navy - et Children's Place ont déposé des avis de motion devant la Cour supérieure de justice de l'Ontario plus tôt en septembre.
Selon ces documents, un droit de colocation dans un bail peut donner à un détaillant le droit de réduire ou de restructurer son loyer si certains locataires d'ancrage précis quittent le centre commercial ou réduisent leur superficie en deçà d'un seuil précisé.
Dans certains cas, il peut permettre à une entreprise de résilier son bail sans pénalité.
Sears Canada a fermé ses derniers magasins le 14 janvier dernier, après avoir passé une grande partie de l'année 2017 à tenter de se réinventer et à attirer plus de consommateurs.
Les motions doivent être entendues en octobre.