L'entreprise sherbrookoise Filspec a investi dans le développement de fils textiles intelligents pouvant être intégrés dans des vêtements de sécurité et de travail.

Filspec mise sur les fils textiles intelligents

Chez Filspec, on parle de plus en plus de développement de fils textiles intelligents, mais ce n'est pas pour être à la mode ou pour mettre sur le marché des « gadgets » qui ne serviront plus dans deux ans.
Même si l'entreprise a vu le jour il y a plus de 50 ans, l'entreprise sherbrookoise se penche sur des projets bien contemporains en cherchant à développer des fils textiles intelligents, explique Dominique Quintal, vice-président des ventes et du marketing.
« Le terme smart textile est galvaudé. Chez nous, ce n'est pas juste de passer un fil électrique dans des draps ou des vêtements », illustre-t-il, lors d'un entretien accordé à La Tribune.
« Nous sommes dans un autre paradigme. Notre industrie est en mode innovation au quotidien. On ne vise pas vraiment le grand public avec nos fils intelligents. On ne vise pas non plus des produits à succès qu'il faudra réinventer dans deux ans parce que devenus désuets. »
Par exemple, les produits de Filspec peuvent ainsi se retrouver dans des vêtements capables de détecter certains gaz toxiques, ajoute M. Quintal. « La technologie est rendue là », dit-il.
Au chapitre médical, on a aussi pensé à des applications très utiles. Avec les fils intelligents, le vêtement peut devenir « une antenne » capable d'avertir si une personne atteinte d'Alzheimer quitte son lieu de résidence. « Si on lui donne un appareil de détection, la personne peut ne pas le mettre, mais c'est rare qu'elle va partir sans vêtement, explique Dominique Quintal. Le fil peut permettre de la retrouver plus facilement. »
« Ce n'est pas juste de mettre des lumières sur des vêtements pour faire beau. Plein d'usages utiles sont possibles. Des fois, c'est avantageux de payer un peu plus pour utiliser des vêtements plus sécuritaires ou moins lourds. Ne pas se blesser en travaillant, ça peut être plus payant des fois. »
L'entreprise oeuvre notamment à créer des produits qui « révolutionnent » la protection des travailleurs, la performance sportive, le confort et la durabilité des vêtements et équipements, ajoute Sébastien Couture, directeur de la recherche et du développement de Filspec
« Filspec désire présenter des produits innovants qui offrent de nouvelles possibilités aux différents travailleurs. Grâce aux textiles intelligents, on pourra faciliter les tâches et améliorer les conditions de travail, ce qui permet aussi de gagner en productivité », précise-t-il.
« Trois innovations »
Filspec offre un « regain d'énergie » à l'industrie textile estrienne « en plein essor » avec le dévoilement de « trois innovations » destinées à être utilisées notamment pour améliorer les performances des vêtements.
En produisant des fils textiles spécialisés à partir de fibres naturelles, artificielles et synthétiques, Filspec collabore avec des fabricants des secteurs militaire, industriel, médical, sportif, etc. L'entreprise a un marché très large qui s'étend à travers les trois Amériques, déclare-t-on.
Depuis janvier, Filspec a déjà dévoilé trois nouveaux fils textiles spécialisés, soit WarmFil, SteelFil ainsi que FireFil. WarmFil se distingue par sa capacité à produire de la chaleur lorsque exposé à la lumière infrarouge, peu importe si la journée est ensoleillée ou nuageuse.
SteelFil, quant à lui, possède un coeur en acier afin de créer un tissu combinant protection, confort et style, le fil parfait pour fabriquer des vêtements de travail agréables à porter qui offrent une résistance accrue à l'abrasion et aux coupures. Finalement, FireFil est un fil à coeur de fibre de verre qui dépasse les normes canadiennes en matière de protection contre les flammes et qui apporte également une bonne résistance à la déchirure.
Filspec a procédé à des investissements importants en recherche et développement qui lui permettent de demeurer très compétitive, mais surtout à l'avant-garde sur le marché, note M. Quintal. Filspec se maintient au sein des leaders établis de l'industrie. « On est aussi en mode embauches », lance-t-il.
Filspec fut d'abord connue sous les noms Domil puis Cavalier Textiles. De 1954 à 1994, l'entreprise a graduellement quitté le tissage pour se spécialiser en filature. C'est en 2004, à la suite de la crise touchant l'industrie textile, que Filspec a été créée.