Ils étaient nombreux à l’inauguration d’Espace LABz. Notamment sur la photo, Normand Laframboise, un des maîtres de chantier du projet, Paul Proulx, président du Comité de promotion industrielle de Brompton (CPIB), Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole, et Steve Lussier, maire de Sherbrooke.

Espace LABz: «Déjà des effets positifs»

L’édifice multilocatif Espace LABz, réservé aux jeunes entreprises en sciences de la vie, a officiellement été inauguré, jeudi, trois mois après que le premier locataire, Immune Biosolutions, eut déménagé dans les locaux situés dans le Parc scientifique de Sherbrooke.

« Déjà, on voit les effets positifs, a souligné le président d’Immune Biosolutions, Frédéric Leduc. On a embauché une personne supplémentaire et en cinq mois, on a atteint les ventes que nous avions faites en douze mois l’an dernier. On n’est pas gêné d’inviter des clients potentiels dans nos bureaux, car le bâtiment a de la gueule. Et le fait qu’il y ait une sécurité accrue rassure notre clientèle qui évolue principalement dans l’industrie pharmaceutique. »

Le nouveau bâtiment se situe sur la rue Maximilien-Chagnon, dans le Parc scientifique de Sherbrooke, à proximité de la biopharmaceutique Charles River et du campus de la Santé de l’Université de Sherbrooke. Il totalise 20 000 pi2 répartis sur deux étages et comporte 20 laboratoires individuels, un grand laboratoire commun, des équipements à la fine pointe, une salle de confinement de niveau 2 incluant une salle de culture, des bureaux, une salle de conférence, une cafétéria à chaque étage et des aires de repos.

« Le projet permet aux jeunes entreprises d’investir dans la recherche et le développement plutôt que dans les équipements. Il y a un partage et une synergie », a précisé M. Leduc.

Le projet, une initiative de Sherbrooke Innopole, représente des investissements de 5,5 M$ et permettra la création d’une soixantaine d’emplois sur un horizon de cinq ans.

Actuellement, 40 pour cent de la superficie de l’Espace LABz est loué à Immune Biosolutions et Archimed Medical. Et Sherbrooke Innopole est en pourparlers avec trois locataires potentiels.

« Un multilocatif scientifique de cette envergure s’avère indispensable pour notre filière-clé des Sciences de la vie en prenant part à l’effervescence de l’écosystème sherbrookois et en accueillant des entreprises d’ici et d’ailleurs », témoigne Pierre Tremblay, président du conseil d’administration de Sherbrooke Innopole.

L’inauguration a forcé une première rencontre entre le nouveau maire de Sherbrooke, Steve Lussier, et la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, qui échangeaient leurs premiers mots depuis les élections du 5 novembre.

« Le nouveau Plan pour l’innovation et les compétences mis sur pied par le gouvernement du Canada permet de soutenir les incubateurs et accélérateurs d’entreprises, comme Espace LABz, qui contribuent à leur tour à la croissance de l’économie canadienne. Je suis fière de souligner la contribution non remboursable de 197 600 $ accordée par DEC en vertu du Programme de développement économique du Québec », a souligné la ministre Bibeau.

Le maire de Sherbrooke a mentionné à quel point une telle infrastructure occupe un rôle prépondérant dans le développement du secteur des sciences de la vie à Sherbrooke. « Espace LABz s’avère un véritable moyen pour atteindre les ambitions du Parc scientifique et constitue un outil de développement économique fondamental pour la rétention des startups dans le domaine et pour l’attraction de compagnies étrangères », a révélé M. Lussier.

La réalisation du projet est le fruit d’un partenariat avec la Ville de Sherbrooke, le Comité de promotion industrielle de Brompton (CPIB) et le Comité de promotion industrielle de Sherbrooke (CPIS). Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) a également contribué au projet pour l’achat d’équipements à la fine pointe et essentiels pour répondre aux besoins des entrepreneurs.