Il faudra attendre encore quelques semaines avant d’assister à la conversion du magasin Rona L’Entrepôt de Sherbrooke en Réno-Dépôt.

Encore quelques semaines pour convertir le Rona L’Entrepôt

Il faudra attendre encore quelques semaines avant d’assister à la conversion du magasin Rona L’Entrepôt de Sherbrooke en Réno-Dépôt.

Selon Lowe’s Canada, le commerce situé dans le secteur du Carrefour de l’Estrie devrait commencer à passer du jaune au vert soit à la fin de 2017 ou vers le début de 2018.

Valérie Gonzalo, responsable des relations médias chez Lowe’s Canada, les travaux pourraient commencer dans la deuxième partie de décembre ou «au plus tard» en janvier 2018.

Mme Gonzalo ne pouvait préciser les montants qui seront investis, ni l’effet de la conversion sur le nombre d’emplois dans le magasin.

Rappelons qu’en juillet dernier on apprenait que le magasin RONA deviendra le 22e point de vente Réno-Dépôt au pays. Le retour de la bannière verte à Sherbrooke a pour but d’augmenter la diversité de l’offre dans la région de Sherbrooke, affirmait Lowe’s Canada. La conversion ne doit pas entraîner de diminution d’effectifs, assurait-on.

Il y a quelques jours, Lowe’s Canada a dévoilé un nouveau prototype de quincaillerie Rona afin d’augmentation ses ventes de 15 %. Une quinzaine d’autres magasins à travers le Canada adopteront le concept au cours de la prochaine année, une opération de 40 millions. Mme Gonzalo ne pouvait dire si le magasin de Sherbrooke fait partie des plans de l’entreprise canadienne.

Le Coin des Coureurs met la clé dans la porte

La succursale sherbrookoise du Coin des Coureurs a fermé ses portes dimanche après sept ans d’existence. Les cinq employés de l’endroit ont dû dire adieu à leur poste, ce qui ne veut pas dire pour autant qu’ils renoncent à servir leur fidèle clientèle.

« En tant que kinésiologues, on voulait continuer à propager le plaisir de courir, et continuer à le faire avec un club de course. On va donc tenir un entraînement structuré une fois par semaine les jeudis soirs, et suggérer des distances à faire le dimanche matin à des endroits spécifiques où on se donnera rendez-vous », explique David Lépine, qui était gérant adjoint de la boutique.

La mise sur pied de ce club n’a pas traîné : le premier entraînement a déjà eu lieu. « On était au-dessus de 40 personnes! Nos objectifs vont se définir au fur et à mesure des semaines, mais on veut continuer à proposer de la course récréative, dans la même ligne que ce qu’on avait avec la boutique », ajoute M. Lépine.

La page Facebook « La Gang du Coin » permet de se tenir au courant des activités du club, qui est ouvert aux intéressés de tous les niveaux.

Sur la page Facebook du Coin des Coureurs, les clients ont été nombreux à manifester leur déception par rapport à la fermeture de la boutique. « Merci à toute l’équipe du Coin des Coureurs de Sherbrooke. Votre gentillesse, générosité, bonne humeur et dévouement faisaient de cet endroit un commerce unique, très attachant. C’est immensément triste quand un magasin au détail ferme, c’est un peu de la communauté qui s’effrite peu à peu », pouvait-on notamment lire parmi les dizaines de commentaires qui s’accumulaient sous la publication annonçant la fermeture.

« Je trouvais ça triste de perdre cette communauté, mais on va poursuivre ça avec cette belle entreprise », se console M. Lépine.