René Marchand, chargé de projet  de Sherby Dollars, Patrick Pinard, copropriétaire des Boucheries Clément Jacques et président d'ODACE, et Pierre Bolduc, propriétaire de l'Écolo-Boutique.

Des «Sherby dollars» pour stimuler l'achat local

Sherbrooke aura maintenant ses « Sherby dollars ». Afin de stimuler l'achat local et contrer les effets de la vente en ligne, des commerces sherbrookois émettront des « dollars sherbrookois » qui permettront aux clients de réduire le coût de leur achat.
La campagne, qui sera lancée avant les Fêtes en prévision de cette période, est menée par l'Organisme de développement des affaires commerciales et économiques dans la région de Sherbrooke (ODACE), en collaboration avec l'entreprise Gestion Marketing Plus.
« Les commerces locaux font face à des défis de taille qui menacent l'existence de plusieurs. Les achats sur internet et dans les mégacentres commerciaux drainent une part de plus en plus importante des ventes au détriment des commerces de propriété locale. En 2016, les Canadiens ont dépensé plus de 44 milliards de dollars chaque mois pour des achats sur internet. Et ce n'est qu'un début. Les ventes en ligne croissent à une cadence d'environ 15 % par année. Le seul cas d'Amazon est éloquent alors que ses ventes sont passées de 16 milliards à 80 milliards depuis sept ans », indique Patrick Pinard, copropriétaire de la Boucherie Clément Jacques et président d'ODACE.
Une cinquantaine d'entreprises ont confirmé leur participation.
Les dollars sherbrookois seront distribués dans un guide imprimé à 50 000 copies afin de rejoindre quelque 100 000 consommateurs de la région. « Les gens pourront couper des 5 $, 10 $ et amener cela dans les commerces », note René Marchand, chargé de projet chez Gestion Marketing Plus.
Pierre Bolduc, propriétaire de l'Écoloboutique, raconte avoir senti l'effet de l'ouverture d'Avril récemment sur son commerce. En raison de la vente en vrac, M. Bolduc ne voulait pas nécessairement se lancer dans la vente en ligne. La tendance lourde l'a toutefois fait changer d'avis, notamment pour certains types de produits. « On s'en va vers ça, on est à construire notre boutique en ligne. »