Mathieu Simard et Naomi Berg, de la compagnie The future is bamboo, tenteront de séduire les investisseurs de l'émission Dragons' Den jeudi soir.

Des Sherbrookois chez Dragons’ Den

Une jeune entreprise de Sherbrooke affrontera les investisseurs de l’émission Dragons’ Den, jeudi soir sur les ondes de CBC.

Mathieu Simard et Naomi Berg, qui exploitent la compagnie The future is bamboo, tenteront de décrocher un investissement important des dragons version Canada anglais.

On a demandé à Arlene Dickinson, Jim Treliving, Manjit Minhas, Michele Romanow, Lane Merrifield et Vincenzo Guzzo de miser sur le fabricant d’articles fait de bambou, comme des pailles, des brosses à dents et des ustensiles.

«Notre présence à l’émission s’est bien déroulée», jure Mathieu Simard, qui ne peut dévoiler l’issu de leur présentation à savoir si un ou des dragons ont accepté d’ouvrir leur portefeuille.

«C’est la chance d’une vie!»

The future is bamboo offrait 10 pour cent des actions de la compagnie en échange d’un investissement de 100 000 $, ce qui valorise la compagnie à 1 000 000 $.

L’enregistrement a eu lieu en mai dernier. Mathieu Simard assure qu’il avait fait ses devoirs afin de ne pas se faire dire que la valorisation était trop élevée justement, comme c’est souvent le cas dans ce type d’émission. «Nous connaissons ce piège, dit-il. Je suis un fan de ce genre d’émission.»

«Et puis, des choses ont changé depuis. Nous n’avions pas à l’époque autant de partenaires. Nous sommes chez Loblaw maintenant!»

C’est il y a deux ans et demi que The future is bamboo a vu le jour. Les locaux sont situés à Sherbrooke, en plus d’un entrepôt à Cowansville. L’entreprise donne du travail à cinq personnes actuellement.

«Nous avons commencé avec les brosses à dents en bambou. Nous avons développé une passion pour des articles écologiques. C’est zéro déchet», insiste Naomi Berg, lors d’un entretien accordé à La Tribune.

«Le bambou pousse de 91 centimètres par jour. Quand on est dans une forêt en Chine, on peut l’entendre pousser! C’est une ressource naturelle incroyable.»

The future is bamboo n’a jamais été présentée à l’émission Dans l’œil du dragon, le pendant québécois de Dragons’ Den. «Ceux qui ont été sont nos compétiteurs!», lance Mathieu Simard.

Les dragons Jim Treliving, Michele Romanow, Vincenzo Guzzo, Arlene Dickinson et Lane Merrifield.

Mathieu Simard et Maomi Berg s’attendent à recevoir des commandes via le web pour des articles de leur catalogue. Souvent, les sites internet des entreprises qui se présentent devant les investisseurs vedettes surchauffent. «Nous sommes prêts. Notre informaticien est averti», dit M. Simard.

«Nous serons au travail pour répondre aux demandes des clients.»

Les deux jeunes gens d’affaires avaient réservé une surprise aux Dragons en se présentant dans le studio à bord d’une réplique de la voiture du film Retour vers le futur.

«Nous voulions créer un effet wow», intervient Mme Berg.

«Nous sommes bien contents, parce qu’il n’y a aucune garantie d’être diffusés dans une émission. Des pitchs sont rejetés.»

On veut faire de cette présence à CBC un tremplin vers le marché canadien et ensuite vers les États-Unis.

D’ailleurs, The future is bamboo a tenté sa chance vers Shark Tank est une émission de téléréalité américaine diffusée sur le réseau ABC. «Notre candidature n’a pas été retenue», répond Mathieu Simard.

«Nous n’étions pas au même niveau. Peut-être qu’un jour nous allons nous réessayer.»

Manjit Minhas