Le propriétaire de l’Auberge Ripplecove Richard Laliberté mijote un projet de plusieurs millions $ pour agrandir son établissement.

Des millions $ au Ripplecove

Tout indique que l’Auberge Ripplecove sera agrandie à court terme. Évalué à plusieurs millions $, le projet sur la table permettrait l’ajout d’une trentaine de chambres à l’établissement hôtelier, qui figure parmi les plus luxueux en Estrie.

Selon les informations obtenues, des plans de l’agrandissement prévu ont été présentés à la municipalité d’Ayer’s Cliff, où est située l’Auberge Ripplecove. Le comité consultatif en urbanisme a pu en prendre connaissance.

Cela dit, le propriétaire de l’établissement hôtelier, Richard Laliberté, n’a toujours pas déposé de demande de permis pour construire les chambres additionnelles qu’il souhaite offrir à sa clientèle. « C’est imminent et inévitable qu’on agrandisse. Mais on n’a pas de date encore pour le début des travaux », précise-t-il.

M. Laliberté avait concocté un projet d’agrandissement qui avait suscité certaines réticences il y a quelques années de cela. Ayer’s Cliff avait d’ailleurs refusé la proposition soumise par l’homme d’affaires à l’époque. Cet autre projet nécessitait que le conseil municipal consente à une modification du zonage.

Cette fois-ci par contre, il semble que le projet en gestation respecte la réglementation municipale, bien que de petits ajustements pourraient devenir nécessaires en regard du plan d’implantation et d’intégration architecturale applicable dans le secteur du Ripplecove.

« On travaille très fort et on fera quelque chose qui sera vraiment bien. On a hâte de présenter ça aux gens officiellement. Ça fait 18 mois qu’on étudie le marché. On sait qu’il y a une clientèle supplémentaire à aller chercher. On est en train de raffiner tout ça », déclare Richard Laliberté.

Le maire Gérin optimiste

Maire d’Ayer’s Cliff, Vincent Gérin réagit avec enthousiasme à ce que projette M. Laliberté. « J’ai toujours été pour le développement du Ripplecove et je trouve ce qui s’en vient à cet endroit très intéressant. Et je suis convaincu que la population dans son ensemble, si on lui demandait son avis, serait aussi favorable dans un contexte raisonnable », soutient-il.

M. Gérin ajoute que sa municipalité « a besoin d’investissements » de ce type. « Vous savez, ce projet à lui seul pourrait nous amener autant de revenus que la construction de 32 nouvelles maisons de taille modeste. C’est très important pour une localité comme la nôtre qui n’a pas d’espace pour se développer », remarque-t-il.

Le maire d’Ayer’s Cliff sait néanmoins que des voisins du Ripplecove auront probablement des appréhensions ou seront carrément opposés au plan du promoteur. Mais il laisse entendre qu’ils n’ont pas à s’inquiéter outre mesure.

« Les gens du secteur vivent avec le Ripplecove depuis de nombreuses années et profitent tout de même d’une certaine quiétude », souligne le maire.