La 12e édition de la Foire Écosphère des Cantons-de-l'Est aura lieu à Magog les 30 septembre et 1er octobre. On aperçoit sur la photo Brigitte Blais, une administratrice de l'événement, Éric Ferland, son fondateur, la conseillère municipale Nathalie Bélanger, Andréanne Larouche, aussi membre du conseil d'administration du rendez-vous annuel, de même que le président de la Grande roue Magog-Orford., Normand Laforme.

Des milliers de personnes attendues à la Foire Écosphère

Des milliers de personnes interpelées par les enjeux liés au développement durable convergeront vers la pointe Cabana à Magog les 30 septembre et 1er octobre pour participer à la 12e édition de la Foire Écosphère des Cantons-de-l'Est.
Plus de cent exposants seront rassemblés à la pointe Cabana dans le cadre de l'édition 2017 de la Foire Écosphère. Des chapiteaux seront installés pour permettre aux visiteurs de rencontrer les exposants même s'il pleuvait.
Les visiteurs pourront faire l'essai de véhicules électriques, goûter à divers aliments sains ainsi qu'assister à des conférences et des spectacles. Un volet de l'événement aura lieu au Cinéma Magog, qui présentera les documentaires intitulés La ferme et son État et L'autre face du Kilimandjaro.
Parmi les activités les plus attendues de l'édition 2017, on retrouve la Soirée des sages, lors de laquelle cinq intervenantes « discuteront de divers enjeux environnementaux ». La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, la présidente du Réseau des femmes en environnement du Québec, France Levert, et la directrice générale du Conseil régional de l'environnement de l'Estrie, Jacinthe Caron, feront partie du groupe.
Supportée financièrement par la Ville de Magog, la Foire Écosphère avait attiré environ 4000 visiteurs l'an dernier en bordure du lac Memphrémagog. Son fondateur et directeur général, Éric Ferland, espère que le cap des 5000 personnes sera atteint cette année.
Par le passé, la Foire Écosphère des Cantons-de-l'Est avait lieu à Brome. Ses dirigeants ont cependant décidé de transférer l'événement à Magog l'an dernier, vraisemblablement pour attirer un nouveau public.
Éric Ferland est persuadé que le rendez-vous annuel joue un rôle important dans la région. « Notre planète et notre santé ont bien besoin de ce genre d'événement », plaide-t-il, tout en ajoutant que Magog est un lieu tout désigné pour la tenue d'un rendez-vous semblable.
En terminant, ajoutons que le club de vélo La Grande roue de Magog-Orford tiendra une collecte de vélos usagés pendant l'événement. Les bicyclettes qui lui seront offertes seront envoyées dans des pays en voie de développement, où elles seront fort utiles à des travailleurs et des écoliers, notamment.