À la Foire diversité emploi et entrepreneuriat, les chercheurs d’emploi peuvent obtenir divers services de soutien, allant de l’analyse de leur c.v. à l’évaluation de leurs compétences en lien avec les emplois offerts sur place.

Des emplois ouverts à la diversité

Originaire du Maghreb, Monia Soulami ne compte plus le nombre de curriculum vitae qu’elle a dû envoyer et les appels qu’elle a dû faire pour se trouver un emploi depuis son arrivée à Sherbrooke, en décembre 2015.

Technicienne en laboratoire de formation, la jeune femme âgée de 29 ans avait bon espoir de se trouver enfin un emploi dans son champ de compétences lorsqu’elle s’est présentée au Centre Julien-Ducharme, vendredi midi, où se tient jusqu’à samedi après-midi la 3e édition de la Foire diversité emploi et entrepreneuriat, organisée par Actions interculturelles.

« Depuis que je suis arrivée au Québec, j’ai fait plusieurs boulots, mais je n’ai jamais pu me placer les pieds dans mon champ de compétences, dit-elle. J’espère qu’en venant ici je vais pouvoir trouver quelque chose qui me ressemble, ou à tout le moins qui fait appel à mes compétences », souhaitait la jeune femme au moment d’amorcer sa tournée parmi les 47 kiosques disséminés à l’intérieur de l’aréna de Fleurimont.

L’espoir de se trouver un emploi à la mesure de ses compétences se lisait aussi sur le visage de Joël Tuakiula, originaire de la République démocratique du Congo et détenteur d’un doctorat en sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. « Je suis ici parce que mon contrat de recherche postdoctoral, qui devait durer deux ans, a pris fin abruptement après seulement 10 mois », explique-t-il. Or, ce qu’on cherche ici, ce sont surtout des techniciens en laboratoire… »

Des emplois plus nombreux

Hormis quelques secteurs de pointe, Mohamed Soulami, directeur général d’Actions interculturelles, souligne que les emplois disponibles pour les immigrants sont plus nombreux que l’on croit dans la région. À preuve, la Foire offre plus de 800 emplois cette année, alors que le nombre de kiosques est passé de 31 à 47. « Et on a dû refuser des demandes de kiosques », a-t-il indiqué.

M. Soulami indique en outre qu’une forte proportion des emplois offerts dans le cadre de cette foire n’exige aucun diplôme ou ne serait-ce qu’un diplôme d’études secondaires (DES).

C’est le cas de Wiptec, spécialisée dans les solutions logistiques, qui cherche à pourvoir 42 postes à ses installations du parc industriel de Sherbrooke.  

Même constat du côté de la Société de développement économique du Granit, qui cherche à pourvoir une cinquantaine de postes répartis à Lac-Mégantic, Lac-Drolet, Milan et Lambton, dont une majorité n’exige aucun diplôme à l’entrée.

Sur place, les chercheurs d’emploi peuvent également obtenir divers services de soutien, allant de l’analyse de leur c.v. à l’évaluation de leurs compétences en lien avec les emplois offerts sur place.

La 3e édition de la Foire diversité emploi et entrepreneuriat ouvre ses portes à 10 heures ce samedi jusqu’à 15 heures, au Centre Julien-Ducharme.

Trois employeurs de la région ont été honorés pur leur apport à la diversité. Dans l’ordre habituel :  Francine Desmarais, de Sykes, Stéphanie Delorme, de Nordia et Gabrielle Gouin, de Solutions Plastik.