Thomas Smeesters, de Construction Tomico, a présenté les plans du nouveau complexe Belding Corticelli à Coaticook.

Des condos en location à la Belding Corticelli

COATICOOK — Les promoteurs du projet de complexe de condos locatifs dans l’ancienne usine Belding Corticelli ont dévoilé lundi les plans des unités locatives et des installations connexes du bâtiment, tout en vantant le service de location clé en main assurée par l’entreprise Welguest.

L’ancienne usine de textile, achetée en 2014 par l’homme d’affaires David Sepulchre, abritera 67 condos haut de gamme à des fins de location par les propriétaires à compter du printemps 2020. C’est l’entreprise montréalaise Construction Tomico, spécialisée dans la restauration de bâtiment d’époque, qui se charge des travaux.

« Le projet est passé bien près de ne pas voir le jour à cause de l’état du bâtiment, qui était à l’abandon depuis 15 ans. On a investi 5 M$ pour le conserver, sans quoi cet emblème de Coaticook aurait été une perte totale », a déclaré d’emblée Thomas Smeesters, président de Construction Tomico.

Les 67 unités auront d’une à trois chambres, pour une superficie habitable de 510 à 1030 pi2 et un coût allant de 229 000 à 350 000 $. Le complexe aura aussi sa piscine extérieure chauffée avec spa, sa salle d’entraînement et sa salle de réception.

Des entrepreneurs locaux effectueront la grande majorité des travaux et les matériaux utilisés proviennent de la région. « On voulait que le projet profite à la communauté locale le plus possible », assure M. Smeesters, en indiquant que les premiers modèles vont être prêts en mars 2019.

L’option la plus sensée

Pour combler le manque de 60 unités locatives identifié par des études de marché menées par la municipalité ainsi que les promoteurs et répondre aux besoins en hébergement de Coaticook, le partenariat entre l’entreprise montréalaise et la compagnie de gestion Welguest était l’option la plus intéressante, soutient le président de Tomico.

« Après avoir réfléchi longuement sur ce qu’on pouvait faire avec le bâtiment pour répondre aux besoins de la ville, on a déterminé que l’option la plus intéressante et la plus rentable était de construire des condos avec un service de location et de gestion professionnelle », confirme-t-il. « On a pensé à faire un hôtel commercial traditionnel, mais c’était un trop gros investissement. »

« Selon nos études de marché, on devrait avoir un taux d’occupation de 56 % pour les quatre premières années afin d’être rentable. Avec les 130 000 visiteurs qui visitent Foresta Lumina chaque été et le potentiel touristique immense de la région, on croit pouvoir atteindre largement notre objectif. »

Mettre Coaticook sur la carte

Les condos sont d’abord destinés à la location. L’entreprise de gestion immobilière Welguest se chargera de la mise en marché de la propriété et de son entretien.

« On offre une gestion clé en main. L’investisseur qui va acheter à la Belding Corticelli va nous confier son condo pour qu’on le gère, de la mise en marché à l’accueil des clients, en passant par le ménage. On se charge de la sécurité des lieux et de toutes les tâches à faire entre les locations », résume le fondateur de Welguest Éric Hembert, ce qui va créer des emplois à Coaticook.

De plus, Welguest va faire une campagne de marketing à grande échelle pour attirer les voyageurs dans la région et au complexe du Belding Corticelli. Les commerçants locaux vont donc en sortir gagnants, tout comme les producteurs de la région, selon M. Hembert.

« J’ai découvert la région lors des Comptonales », confie le fondateur de l’entreprise de gestion immobilière. « Le potentiel agrotouristique de la région saute aux yeux et on travaille à organiser des forfaits avec les producteurs et les commerces d’ici. Le marketing qu’on va faire pour attirer les voyageurs mettra en vedette les entreprises d’ici, qui récolteront les retombées du tourisme. »