Les travaux de construction du nouvel édifice de l’école Plein Soleil sont commencés.

Des condos dans l’école Plein Soleil?

Des espaces commerciaux et résidentiels pourraient voir le jour dans l’immeuble abritant actuellement l’école primaire Plein Soleil. Parallèlement, les travaux vont bon train sur la rue Chardonnay, où déménagera l’établissement privé en pleine période de recrutement.

Une offre d’achat conditionnelle a été déposée en vue de l’acquisition du 300, rue de Montréal. L’établissement a cependant préféré ne pas s’avancer sur l’identité des potentiels acquéreurs, étant donné que la transaction n’a pas encore été officiellement conclue. Le projet pourrait contenir des espaces commerciaux de même que des appartements ou des condos aux étages supérieurs. « Notre cour d’école deviendrait un stationnement », indique Claudia Guay, comptable à l’école Plein Soleil. « Ils veulent conserver le cachet et les boiseries », précise aussi Mme Guay.

Lire aussi: L’école C prend tranquillement forme

L’école primaire privée avait annoncé l’été dernier qu’elle déménagerait dans le nouveau quartier Le Plateau, sur la rue Chardonnay, qui est parallèle au boulevard Lionel-Groulx.

Installé depuis le début des années 1990 sur la rue de Montréal, l’établissement est à l’étroit.

« Le principe est de doubler la capacité de l’école », commente Mme Guay, en soulignant qu’elle doit composer avec d’importantes listes d’attente. L’organisation travaille avec la firme Jubinville et associés, architectes.

L’établissement accueille environ 205 élèves. Déjà, 100 élèves de plus sont attendus à la rentrée, et les inscriptions se poursuivent. L’école accueille des élèves de la prématernelle à la sixième année. Plein Soleil offrira l’anglais intensif en sixième année, et la préparation à l’anglais intensif en cinquième année.

Plein Soleil est la seule école privée subventionnée de niveau préscolaire et primaire en Estrie.

Selon le vice-président du conseil d’administration de l’école, Antonin-Xavier Fournier, le financement du projet oscillant autour de sept millions $ est finalisé. Une première pelletée de terre symbolique est prévue sous peu. Les travaux respectent les délais et l’ouverture est prévue à l’automne.

La Ville de Sherbrooke prévoit par ailleurs des trottoirs le long de la rue Chardonnay et le long du chemin Arnold-Pryce. Un passage pour piéton est aussi projeté entre la rue Ralph-Steinman et le plateau St-Joseph. Le prolongement de la rue Chardonnay est aussi planifié dans le cadre du projet d’urbanisation du chemin Arnold-Pryce.