Jacques Fortier continuera à s’impliquer dans sa communauté.

Déry Barrette change de main

Le cabinet d’expertise en règlements de sinistres Déry Barrette et Associés change de main. Avec la retraite de l’ex-PDG Jacques Fortier, la compagnie passe à Philippe Bureau et Francis Corriveau.

Rappelons que les services de Déry Barette et Associés sont retenus par les assureurs pour accompagner les assurés dans le traitement de leur demande d’indemnité à la suite d’un sinistre. Ils sont donc le lien entre l’assuré et l’assureur.

Jacques Fortier, lui, prend sa retraite. Celui qui a œuvré durant 45 ans comme expert en sinistre, dont 33 ans pour la compagnie Déry Barette et Associés, demeurera occupé; il est toujours actionnaire du Phoenix de Sherbrooke et président du conseil d’administration du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

La relève s’est formée sur une période d’environ 10 ans. « Je suis satisfait du cheminement et il y a une très bonne équipe en place. La pérennité va ainsi se poursuivre, ce qui était un objectif », avoue M. Fortier.

L’ancien PDG s’habitue à la retraite, lui qui a cessé de travailler au début du mois. « C’est le premier matin qu’on se demande par où commencer! Cependant, je suis très impliqué dans ma communauté. Je ne pense pas que je vais avoir le temps de m’ennuyer, mais tu ne peux pas quitter une carrière après 45 ans sans avoir un petit pincement au cœur », mentionne-t-il.

« J’ai beaucoup de difficulté à prononcer le mot retraite, car quand on est passionné dans la vie par ce que l’on fait et par les gens qui nous entourent, par les défis et par l’implication dans la communauté, la retraite est un mot, mais n’est pas une fin, poursuit-il. Je vais continuer d’être impliqué, c’est certain. Je suis chanceux, j’ai une très bonne santé et je suis bien entouré », affirme l’homme de 65 ans, ajoutant que l’âge n’était pas le motif de sa décision.

Faits marquants

La tragédie de Lac-Mégantic a été marquante pour le retraité. « On a accompagné plus de 70 % des assurés qui ont subi des dommages. La tragédie de Lac-Mégantic a été pour moi un fait marquant dans ma carrière. Tous les aspects de la carrière d’un expert en sinistres ont été mis à contribution. L’un des premiers éléments, c’était toute l’empathie que nous avions pour cette communauté. L’un des assureurs principaux qu’on représentait nous a confié les mandats. On a accompagné les assurés, on était le lien dans le contrôle des dommages pour leur faciliter la vie le plus possible », se rappelle Jacques Fortier.

« On a loué une roulotte et l’on a fait cinq espaces à bureau, continue-t-il. On l’a installée dans le centre-ville à Mégantic. On rencontrait les assurés qui n’avaient plus de résidence ou qui avaient des commerces auxquels on n’avait plus accès. On s’est installés le dimanche et le lundi on était en opération », dit-il, ajoutant que la crise du verglas de 1998 a aussi été marquante dans sa carrière.