Déjà propriétaires de trois restaurants en Estrie Julie Beaulne et Stéphane Bourque ont acquis le Restaurant Demers, rue Conseil, de Nancy Duchesne (à gauche), qui demeure gestionnaire.

De nouveaux propriétaires au Restaurant Demers

Solidement ancré dans l’est de Sherbrooke, le Restaurant Demers passe entre les mains de Stéphane Bourque et de sa conjointe, Julie Beaulne, qui étaient déjà propriétaires de trois restaurants en Estrie.

Petite-fille du fondateur du Restaurant Demers, Nancy Duchesne a accepté l’offre d’achat déposée par le duo d’acquéreurs. L’ancienne propriétaire doit toutefois demeurer associée avec le restaurant à titre de gestionnaire.

« Je suis bien heureux de l’opportunité qui nous a été offerte. Je vais tout faire pour que le restaurant continue de plaire aux gens », lance Stéphane Bourque.

À la fin de 2018, les deux acquéreurs ignoraient totalement qu’ils deviendraient propriétaires du Restaurant Demers, un établissement qui emploie environ 70 personnes. Puis, au début de 2019, ils ont appris que Nancy Duchesne était prête à discuter avec d’éventuels acheteurs et ont entamé des discussions avec elle.

« On planifiait d’ajouter un quatrième restaurant à notre groupe, mais on ne pensait pas à s’établir dans l’est de Sherbrooke, où l’offre est bonne dans notre créneau. En fait, on regardait pour le centre-ville. On envisageait même de construire un nouveau bâtiment dans ce secteur-là, à Sherbrooke. Notre plan a changé en cours de route », explique M. Bourque.

« En développement »

Mme Duchesne avoue pour sa part qu’elle n’avait pas prévu vendre son établissement si rapidement. « Mon oncle et associé Serge Lemieux est parti à la retraite fin janvier et j’ai commencé à trouver ça lourd toute seule. Par pur hasard, une personne nous a mis en contact et on a pu s’entendre par la suite », dit-elle.

Stéphane Bourque assure que sa vision et celle de Nancy Duchesne convergent. En conséquence, le menu du Restaurant Demers ne devrait pas changer beaucoup au cours des semaines à venir. L’établissement conservera d’ailleurs son nom actuel.

Le duo d’acheteurs possède aussi la Pizzeria Johnny, un restaurant fort bien connu à Magog, ainsi que les établissements Johnny resto situés à Sherbrooke et Windsor.

« On est en développement en ce moment. J’ai la chance de compter sur une équipe de gens forts et compétents alors je sens qu’on peut avancer. Pendant plusieurs années, je n’étais propriétaire que de la Pizzeria Johnny et j’ai ajouté trois restaurants en cinq ans. Ça bouge plus maintenant, mais je n’ai pas l’impression qu’on va trop vite. »

D’ailleurs, Stéphane Bourque n’exclut pas l’ajout d’un cinquième restaurant au jeune groupe qu’il a formé avec sa conjointe. « Si on a encore une belle opportunité devant nous, on l’étudiera. J’ai l’impression que les franchises seront de plus en plus répandues dans le secteur de la restauration ces prochaines années », explique-t-il.

Au total, les quatre établissements exploités par M. Bourque et Mme Beaulne emploient quelque 200 personnes. La plus importante salle à manger du groupe devient celle du Restaurant Demers.