En plus du Village des valeurs et de Jysk, l'ancien Brico-Max comptera en ses murs un centre récréatif régional.

De l'escalade dans l'ancien Brico-Max

Le centre d'escalade intérieure Vertige comptera une deuxième succursale à Sherbrooke. Cherchant à diversifier ses activités, l'entreprise ouvrira un nouveau centre d'activités dans une partie de la surface autrefois occupée par Brico-Max, au 600 de la rue Jean-Paul-Perreault, près de l'autoroute 410.
Une demande d'amendement au règlement de zonage a été entérinée, lundi en séance extraordinaire du conseil municipal de Sherbrooke, pour permettre d'ajouter les usages de centre sportif multidisciplinaire, de centre récréatif, de gymnase et de club athlétique dans une zone qui permettait principalement les usages commerciaux et professionnels.
Pour Vertige, installé dans l'ancienne église Christ-Roi, au coin des rues Brooks et Aberdeen, il ne s'agirait pas d'un déménagement, mais bien du développement d'un nouveau concept.
Le promoteur et propriétaire d'Estridev, Pierre Bolduc, rapporte que les activités d'escalade utiliseront un concept de blocs. Les plafonds de l'ancien Brico-Max sont moins haut que ceux du complexe de Vertige au centre-ville. « C'est quelque chose qui n'existe pas à Sherbrooke. Différentes personnes nous avaient approchés avec des concepts semblables, mais nous n'avions pas accepté. L'idée de Vertige répondra à un besoin régional. »
Selon les documents publiés par la Ville de Sherbrooke, le promoteur a l'intention d'aménager un centre récréatif régional regroupant des activités d'escalade, des trampolines et des installations d'amusement pour les enfants. Il occuperait approximativement 1800 mètres carrés de la superficie du bâtiment commercial. Un casse-croûte serait également aménagé.
Aucune modification majeure ne serait nécessaire au bâtiment, sauf l'ajout d'une enseigne et la rénovation de la façade.
Commerce Sherbrooke a recommandé d'aller de l'avant avec le projet. Dans l'avis qui lui a été réclamé, l'organisme paramunicipal rappelle que le pôle suprarégional du Carrefour de l'Estrie dispose d'une vocation de commerce de détail. « L'implantation d'usages complémentaires peut permettre de diversifier l'offre commerciale du secteur sans nuire à sa vocation, dans la mesure où ces usages sont implantés avec parcimonie. »
Commerce Sherbrooke mentionne que la localisation idéale aurait été le site du Carrefour de l'Estrie lui-même, « un endroit où l'entreprise aurait plus facilement pu profiter du dynamisme du centre commercial [...] Toutefois, les besoins spécifiques en termes de local, qui nécessite entre autres des plafonds hauts, rendent le site du Reno Dépôt plus disposé à accueillir l'entreprise. »
Il est précisé que ce type d'usage devrait être limité à un pour la zone concernée. Une consultation publique portant sur ce projet se tiendra le 28 août à 18 h 30 au bureau de l'arrondissement Jacques-Cartier. Il n'a pas été possible de joindre les propriétaires du centre d'escalade Vertige.
Enfin, rappelons que les commerces Jysk et Le Village des valeurs devraient ouvrir leurs portes cet automne dans l'ancien Brico-Max. Selon Pierre Bolduc, un local de 25 000 pieds carrés demeure vacant.