Les cyclistes peuvent amener leur vélo pour profiter d’un simulateur de parcours et d’un entraîneur certifié chez Vélomania à Sherbrooke. Sur la photo, les deux propriétaires Martin Bessette et Yanick Desnoyers.

De l’entraînement à longueur d’année chez Vélomania

SHERBROOKE — Bien niché dans son nouvel emplacement sur le boulevard Bourque, le magasin Vélomania a profité de son récent déménagement pour développer un service d’entraînement virtuel qui permet aux cyclistes de la région de s’entraîner 12 mois par année.

« Il y a beaucoup de cyclistes à Sherbrooke et ce type d’entraînement n’était pas offert dans la région, explique Yanick Desnoyers, copropriétaire. C’est une offre grandement appréciée. Ça s’adresse à tout le monde. Si quelqu’un de pas trop en forme vient ici, il y a moyen d’avoir un entraînement à son niveau et un athlète de haut niveau peut avoir un entraînement spécifique. »

Les gens n’ont donc qu’à amener leur vélo pour profiter d’un simulateur de parcours et d’un entraîneur. Une séance dure environ une heure et coûte 15 $.

« C’est comme si on faisait du vélo à l’extérieur, indique M. Desnoyers. Les athlètes pédalent sur leur propre vélo et ils sont suivis par un entraîneur certifié qui va avoir des points spécifiques à travailler. »

Ce centre d’entraînement est disponible depuis l’ouverture du nouveau magasin le 1er novembre dernier.

« Avec les nombreux clubs de vélo dans la région, ça prenait ça, souligne Martin Bessette, également copropriétaire. On a décidé de s’investir là-dedans et de faire quelque chose de bien. C’est déjà populaire. Il y a des jeunes et des adultes qui l’utilisent. Ça peut être des gens qui veulent avoir un but pour la prochaine saison comme de faire un voyage de vélo. »

Vélomania s’est également doté d’un vélo de positionnement morphologique qui permet d’optimiser les vélos sur mesure.

« C’est un vélo ajustable à tous les points qui permet d’identifier le positionnement d’un cycliste pour éviter les blessures, explique M. Desnoyers. On ajuste le vélo en amassant des données et on les applique ensuite sur le vélo de la personne en changeant la longueur du guidon ou de la selle par exemple. Parfois les gens vont avoir des engourdissements dans les mains ou une douleur à un genou. On est capable d’aller chercher un positionnement pour un excellent confort et si un athlète de haut niveau veut aller chercher quelques millièmes de seconde, on est capable de l’aider aussi. »

Des investissements de 1,5 M$ ont été nécessaires pour la construction des nouveaux locaux de Vélomania.