Christian Laprise

Cryptomonnaie : Hydro-Sherbrooke à l’affût de la décision de la Régie

Hydro-Sherbrooke accueille favorablement la décision de la Régie de l’énergie de laisser libre cours aux ententes conclues par les municipalités avant le 6 juin avec des mineurs de cryptomonnaie. Elle demeurera toutefois à l’affût des audiences qui commenceront en août et qui visent à encadrer cette industrie.

La semaine dernière, la Régie de l’énergie permettait à Hydro-Québec d’imposer un tarif dissuasif aux nouvelles entreprises de cryptomonnaie et aux promoteurs de projets de chaînes de bloc en attendant de statuer sur cet encadrement.


« Nous ne voulons pas perdre les clients intéressants pour Sherbrooke. »
Christian Laprise, directeur d’Hydro-Sherbrooke

Elle reconnaît toutefois que les ententes conclues par les neuf réseaux municipaux avec des promoteurs avant le 6 juin pourront aller de l’avant. Le tarif préférentiel LG s’appliquera jusqu’à ce qu’une décision finale soit prise.

« Nous recevons cette décision comme un bon présage. Nous ne payerons donc pas plus cher pour les contrats qui sont conclus, mais nous comprenons que la décision est provisoire. Nos représentations visaient à ce que nos clients disposent d’un droit acquis et ça nous a été accordé », explique Christian Laprise, directeur d’Hydro-Sherbrooke.

M. Laprise veut s’assurer de la pérennité de son réseau électrique de manière à ce que ses revenus anticipés ne lui soient pas retirés. « La position de la Régie est d’éviter qu’il y ait davantage d’énergie qui soit accordée à cette industrie avant de la structurer, parce que les demandes sont importantes et qu’il y a une limite de capacité. Nous sommes d’accord avec elle, mais nous devons seulement nous entendre sur la façon de faire. Nous ne voulons pas perdre les clients intéressants pour Sherbrooke. »

Christian Laprise ne confirme pas qu’Hydro-Sherbrooke interviendra lors des audiences de la Régie cet automne. « On ne dit pas que nous serons intervenants, mais nous interviendrons s’il y a lieu. »

Le maire Steve Lussier, qui est également président de l’Association des redistributeurs d’électricité du Québec, dit pour sa part qu’il « retournera vers la Régie à partir du mois de septembre pour faire des représentations ».