Pierre Reid

Construction en zone inondable à North Hatley: Reid reste en retrait

La question du développement du village de North Hatley interpelle le député d'Orford, Pierre Reid. Mais ce dernier n'a pas l'intention de prendre parti ni pour les citoyens opposés ni pour le conseil municipal alors qu'un projet de construction en zone inondable déchire la population de cette municipalité.
« Je suis le dossier du développement en zone inondable à North Hatley, mais pas au plan technique. Je connais les raisons qui motivent le maire et le conseil municipal. Et, en plus, je me pose moi-même certaines questions en lien avec ce dossier. Par contre, le gouvernement provincial n'est pas impliqué à ce stade-ci, ce qui fait que je reste en retrait pour respecter la gouvernance municipale », explique M. Reid.
Rappelons que la MRC de Memphrémagog prévoit adopter un plan de gestion de la zone inondable située au coeur de North Hatley. Ce plan pourrait ouvrir toute grande la porte à un projet de construction de plus de 200 unités d'habitation dans le centre du pittoresque village.
Si Pierre Reid évite de se ranger derrière l'une ou l'autre des parties dans ce dossier, il se déclare néanmoins sensible aux difficultés financières vécues par la municipalité.
« C'est une municipalité qui a très peu de terrains disponibles pour de nouveaux projets immobiliers et ses citoyens doivent payer d'importants montants en taxes à tous les ans. Ça place North Hatley dans une situation particulière », souligne le député d'Orford.
Cela dit, M. Reid n'est pas insensible aux arguments de ceux qui craignent que la construction de plusieurs dizaines d'unités d'habitation, dans la portion centrale du village, puisse lui enlever son cachet unique.
« La préservation de la beauté de l'endroit me préoccupe, c'est certain. Il y a longtemps que j'aime ce petit village, qui représente un environnement sensible après tout. Mais il faut se souvenir que l'évaluation de la beauté d'un lieu est un élément subjectif. »
Par ailleurs, Pierre Reid mentionne qu'il espère que d'éventuelles modifications réglementaires, à North Hatley, n'auraient pas pour effet de créer de nouveaux problèmes dans la zone inondable existant au coeur du village. « Il faudrait être certain qu'on n'engendre pas une problématique liée aux inondations », dit-il.
Selon lui, les règles gouvernementales en matière de construction en zone inondable risquent de changer à court ou moyen terme au Québec, en raison des inondations majeures observées dans différentes régions de la province ce printemps. « Si à la fin le projet à North Hatley ne correspondait pas aux nouvelles normes, il ne se ferait tout simplement pas », assure-t-il.
En attendant l'entrée en vigueur de nouvelles règles provinciales, M. Reid est persuadé que les fonctionnaires examineront le cas de North Hatley sous toutes ses coutures. « Tout le monde va regarder les choses de plus près à cause des récents événements. »