L'inauguration des condos Urbano a eu lieu mercredi. Sur la photo, Carlos Ayala, Mathieu Boutin et Éric St-Georges, ingénieurs de St-Georges structures et génie civil, Christian St-James, promoteur, Mauro Piccin et Dominic Divita, de Gerpro Construction inc., Nicolas Leblanc de St-Georges structures et génie civil, Matthieu Cardinal, promoteur, et Alain-Serge Marchand, architecte.

Complexe Urbano: le rêve de deux hommes d'affaires réalisé

Un milieu de vie réfléchi, à proximité d'espaces verts et de services, dans un bâtiment qui offre style, confort et sécurité. C'est ce que proposent les condos Urbano à Sherbrooke.
L'inauguration du complexe a eu lieu mercredi sur la terrasse extérieure qui offre une vue sur un petit boisé d'où l'on aperçoit, au travers des arbres, la rivière Magog.
Urbano, c'est le projet de Christian St-James et Matthieu Cardinal, qui rêvaient de construire des milieux de vie d'abord et avant tout pour les Sherbrookois. Les deux promoteurs étaient d'avis que la ville n'était pas desservie par ce type de complexe d'habitation axé sur le style de vie, les grands espaces verts et l'urbain, où tout peut être fait à pied.
Malgré que plusieurs personnes leur aient dit qu'il n'y avait pas de marché à Sherbrooke pour ce type d'habitation, leurs études effectuées par des experts ont démontré qu'il y avait un bon potentiel, mais qu'il y avait beaucoup de travail à faire. « On a dû travailler fort pour bien cibler le produit, mais à la fin de la journée, on voit que ça fonctionne bien », souligne Matthieu Cardinal.
Ce qui permet de se différencier des autres offres sur le marché, selon M. Cardinal, c'est vraiment la qualité du produit qui a été créé.
« Ce n'est pas seulement des briques empilées, c'est une équipe d'architecture qui a travaillé chaque unité à partir de l'intérieur pour voir comment on allait y vivre. Ce sont des habitations agréables avec une belle vue et qui sont bien ensoleillées. La localisation du site a aussi contribué au succès », rajoute-t-il.
Le complexe Urbano est situé tout près de l'intersection King Ouest et Jacques-Cartier.
Ainsi, les résidents sont dans le voisinage du parc Jacques-Cartier, du lac des Nations ainsi que des services du centre commercial Cité du parc. 
Cet environnement et cette localisation ont d'ailleurs séduit plusieurs personnes qui y vivent déjà. « J'ai décidé de m'installer ici pour l'emplacement surtout. Le bâtiment est aussi très beau », soutient Richard Blais, un des résidents. 
Les premiers occupants ont emménagé en décembre dernier tandis que d'autres n'y sont que depuis trois mois. La majorité soutient que ce qu'ils ont recherché, ce sont les milieux de vie que proposaient les promoteurs.
« J'ai été une des premières à acheter. J'ai acheté sur plan en 2014, il n'y avait rien encore, aucun arbre n'était coupé. Ce qui m'a fait acheter ici, c'est principalement l'emplacement, la vue et la proximité de tout ce qui se fait à pied », explique Andrée Blais.