Le maire Simon Madore a fait rire ses convives à plusieurs reprises lors de son discours annuel devant la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook.

« Coaticook s’en va dans la bonne direction »

À l’occasion de ce qu’il a appelé son premier vrai souper du maire, Simon Madore a dressé un bilan positif pour l’année 2018 à Coaticook. La municipalité continue entre autres de rayonner sur la scène internationale avec Foresta Lumina et engendre des revenus importants par l’entremise d’Hydro-Coaticook.

Plus de 150 convives des milieux des affaires, du communautaire et de l’administration municipale ont répondu à l’invitation du premier magistrat qui venait tout juste d’entrer en poste lors de l’édition précédente de l’évènement. M. Madore a amorcé son discours en soulignant les bons coups de ses conseillers municipaux avant de se lancer dans un récapitulatif de l’année qui 

vient de passer.

« Avec la collaboration de la MRC, nous nous sommes attaqués à la pénurie d’emploi en créant le Fonds Innove, dont plusieurs entreprises ont bénéficié pour mécaniser certaines étapes de leur production. En plus d’avoir bonifié l’expérience de Foresta Lumina en procédant à des ajouts sur le site ainsi qu’au centre-ville, les organisateurs ont reçu un prix international pour la qualité de l’administration. Nous avons aussi cerné et résolu un grand problème, celui de l’hébergement à Coaticook, avec le projet de la Belding Corticelli et ses condos locatifs. Le secteur résidentiel se développe aussi, avec la construction de 25 nouvelles unités d’habitation. Ça va très bien à Coaticook, on s’en va dans la bonne direction. » 

M. Madore a souligné le bilan positif d’Hydro-Coaticook, qui a connu une année remarquable avec la construction du poste de transformation 120 kV. 

« Hydro-Coaticook a généré un profit net de 311 000 $ à la Ville par rapport à 187 000 $ en 2017, un montant qui n’était pas budgété. Nous avons aussi réalisé un gros projet qui va bénéficier aux citoyens de notre ville pour plusieurs années, soit le poste Sleeper et Akhurst. En plus de nous faire réaliser des économies de 630 000 $ en achat d’électricité chaque année, la construction du poste a coûté 2,5 M$ de moins que prévoyaient les estimations initiales, les coûts s’élevant à 8 M$. »

Une année chargée

Une fois son bilan de l’année 2018 complété, le maire a tourné son attention vers la prochaine année, qui s’annonce très chargée en projets de tous types. 

« Comme vous savez probablement déjà, un de nos grands projets pour 2019 est la rénovation de fond en comble de l’aréna. Nous allons aussi procéder à l’aménagement du parc canin. »

« Nous allons aller de l’avant avec la phase deux du développement McAuley, l’achat d’un deuxième véhicule électrique pour la Ville et l’élaboration d’un plan de mesures d’urgence. Nous comptons aussi commencer à déployer l’internet par fibre optique à Coaticook, une tâche qui devrait être accomplie à la grandeur du territoire de la MRC d’ici 2021. Les fouilles archéologiques vont continuer à l’hôtel Queen et la campagne publicitaire de séduction continuera à TVA. L’accès au Musée Beaulne pour voir l’exposition des vases de Norton sera gratuit pour les résidents, qui pourront aussi voir les expositions sur le 50e de l’aréna et le Grand Henry, magicien de renommé né à Coaticook », a conclu M. Madore au terme de son allocution d’un peu plus d’une heure.