Le Club de golf Venise appartenait à Paul Rouillard depuis plus de 40 ans.

Club de golf Venise: Magog prête à collaborer avec Beaucage

Compte tenu de l’âge de son propriétaire actuel, la vente du Club de golf Venise n’a pas surpris la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm. Mais cette dernière en sait bien peu concernant les projets de l’homme d’affaires Gilles Beaucage, qui deviendra bientôt le propriétaire du club.

« J’ai appris la vente du Club Venise dans le journal, lance Mme Hamm. On s’attendait à un nouvel acquéreur un jour. Ce n’était qu’une question de temps. »

Lire aussi: Gilles Beaucage caresse un projet d'envergure

Il y a quelques années, des promoteurs de la région de Québec avaient déposé une offre d’achat pour le Club de golf Venise qui paraissait sérieuse. Ils projetaient de créer un camping haut de gamme sur un des deux terrains de golf qu’ils auraient ainsi acquis. Mais les inquiétudes de la population du secteur en lien avec leurs projets les ont poussés à tourner les talons.

Vicki-May Hamm assure que la Ville de Magog est ouverte à ce qu’un projet immobilier se concrétise au Club Venise. Toutefois, elle souligne que tout projet demandant un changement de zonage entraînera une consultation publique.

« Une moitié de ce club de golf est située à Magog et l’autre est à Sherbrooke. C’est sûr que, si le futur propriétaire veut développer chez nous, on préférerait que la planification s’effectue à l’avance en collaboration avec notre service d’urbanisme », explique la mairesse.

Mme Hamm fait notamment remarquer que la « capacité des infrastructures municipales du secteur Venise est limitée puisqu’elles sont en bout de réseau. Un hôtel et un centre de congrès, deux des idées proposées par M. Beaucage, sont des choses qui consomment beaucoup d’eau potable. Est-ce qu’on serait capable d’alimenter en eau de telles infrastructures à cet endroit? Ça resterait à déterminer. »

Par ailleurs, la mairesse souligne qu’il serait « préférable que Magog et Sherbrooke collaborent ensemble », advenant que Gilles Beaucage soumette un projet de développement ambitieux.

Une « surprise »

Représentant les résidents du secteur Venise à Magog, le conseiller Yvon Lamontagne avoue avoir été surpris en apprenant que Gilles Beaucage songeait à construire un centre des congrès sur une partie des terrains appartenant au Club Venise.

« Je ne m’attendais pas à ça. Mais je suis conscient qu’on manque de places dans notre ville pour accueillir des gens. Souvent, les visiteurs qu’on reçoit sont obligés de se rendre à Orford pour trouver une chambre d’hôtel », reconnaît M. Lamontagne.

Quoi qu’il en soit, le conseiller municipal accueille favorablement la vente du club de golf. « Je suis moi-même un golfeur et je sais que Venise a toujours une bonne clientèle. C’est important de savoir que le prochain acquéreur s’engage déjà à conserver un des deux terrains existant à cet endroit. »

Le Club de golf Venise appartient à Paul Rouillard depuis plus de 40 ans. Celui-ci est maintenant âgé de 95 ans et sent qu’il n’a d’autre choix que de passer le flambeau.