Le concepteur mécanique Claude Beauoin revient à la charge avec son plus nouveau véhicule tout-terrain amphibie, le Patrol, qui est disponible en quatre modèles. Plus performant que la compétition et disponible à un coût moindre, le véhicule semble voué à un bel avenir.

Claude Beaudoin dévoile son Patrol

Après avoir développé le Typhon l’an dernier, le concepteur en mécanique Claude Beaudoin revient à la charge avec le Patrol, un véhicule tout-terrain amphibie à l’épreuve de toutes conditions. En plus d’offrir des performances supérieures à ses compétiteurs, le véhicule est déjà disponible en quatre modèles différents, dont un fait sur mesure pour les services d’incendie.

L’entrepreneur, qui a passé plusieurs années en Russie à développer des véhicules adaptés aux conditions extrêmes, croit fermement que sa plus nouvelle réalisation, produit de sa nouvelle compagnie ATAC-V, pourrait dominer le marché dans les années à venir.

À LIRE AUSSI: Le véhicule amphibie du futur?

Suivre ses idées et ses rêves

« Le Typhon était un très bon véhicule tout-terrain, mais le Patrol est vraiment une autre bête, assure-t-il. Il est très efficace dans toutes les conditions climatiques et donnera du fil à retordre à ses compétiteurs, qu’ils soient russes ou canadiens. Il peut contenir 10 personnes, possède un moteur de 74 chevaux-vapeur au diesel et peut aller jusqu’à 42 km/h sur la terre. Le véhicule est à 19 pouces et demi du sol, donc il peut aller partout, même sur l’eau. C’est le véhicule à tout faire. »

Parlant de tout faire, le Patrol pourrait s’avérer extrêmement populaire pour bien des types de clients, par exemple auprès des services d’incendies, des agriculteurs, des explorations minières ou gazières. Offert à un prix de base moindre que ses compétiteurs, le véhicule peut être utilisé à différentes sauces grâce au potentiel qu’offre son espace et grâce à la présence de prises hydrauliques.

Quatre modèles

« Le véhicule vient en quatre modèles, explique M. Beaudoin. Le modèle Rebel est destiné aux propriétaires privés sportifs qui veulent se gâter et le modèle flat bed conviendra aux gens qui veulent transporter des motoneiges, par exemple. Le modèle camion de pompier mettra l’eau à la bouche des services d’incendies et le modèle work truck, avec sa prise hydraulique à l’avant et à l’arrière, pourrait devenir le véhicule de choix des agriculteurs. »

Avec son moteur allemand HATZ turbo diesel, le Patrol répond aux normes les plus élevées en matière d’émissions de polluants. Le véhicule se déplace à l’aide d’une transmission hydrostatique et il peut être déployé par hélicoptère dans des zones éloignées en un rien de temps grâce à ses quatre crochets d’une force de 18 000 livres.

Plus performant que la compétition et disponible à un coût moindre, le véhicule semble voué à un bel avenir.

« Les crochets permettant le transport en hélicoptère sont un autre élément qui permet au Patrol de se démarquer, estime son créateur. Il peut être acheminé rapidement dans une forêt éloignée ou dans un endroit difficile d’accès. Le véhicule n’a aucune limite, il peut même se déplacer dans les eaux glacées du nord sans problème. Son habitacle est très spacieux et la visibilité est maximale grâce à ses grandes fenêtres. »

Bien qu’il espère que le véhicule soit en forte demande au Québec et au Canada, M. Beaudoin sait qu’une grande partie de sa future clientèle se trouve aux États-Unis.

« Il n’y a aucune compagnie qui produit des véhicules tout-terrain aux États-Unis, laisse-t-il entendre. Les consommateurs intéressés auront le choix entre un véhicule développé au Canada contenant 25 000 $ de pièces américaines ou un véhicule produit en Russie, moins performant, qu’ils devront faire acheminer par bateau. D’après moi, le choix est plutôt simple. »

Claude Beaudoin dévoilera au grand public son Patrol, mercredi à 16 h à la brasserie 11 comtés de Cookshire-Eaton.