Jocelyna Dubuc : « Les prix viennent dire que les spas et les entreprises semblables ont leur place. En plus, ils m’aident à diffuser mon message sur la santé. C’est important. »

« C’est ma passion qui me fait foncer »

Le Spa Eastman compte 43 chambres, emploie 130 personnes et attire des visiteurs de très loin. Il s’agit d’une histoire à succès comme on les aime dans le monde des affaires. Pourtant, sa fondatrice, Jocelyna Dubuc, avoue qu’elle n’est pas très attachée aux chiffres. « C’est ma passion du produit que j’offre qui me fait foncer, car je connais ses bienfaits », lance-t-elle.

Mme Dubuc affirme qu’elle a été agréablement surprise lorsqu’elle a appris qu’elle était la récipiendaire du titre de Grande Estrienne lors du Gala reconnaissance Estrie 2019 de la Chambre de commerce de Sherbrooke.

« Ça m’a fait tout un effet d’apprendre que j’étais honorée par la Chambre de commerce de Sherbrooke. C’est super que la Chambre pense à moi parce que, dans un sens, je suis un peu à l’extérieur du monde des affaires et que, en plus, je suis installée à Eastman », déclare-t-elle.

Au fil des ans, Jocelyna Dubuc et le Spa Eastman ont reçu plusieurs prix prestigieux. La femme d’affaires a principalement été honorée pour ce qu’elle a apporté à l’industrie du tourisme, tandis que son entreprise s’est pour sa part hissée parmi les spas les plus appréciés à travers le monde.

« On ne s’habitue pas à recevoir des prix. Je trouve que j’ai été gâtée de ce côté », lance celle qui appartient notamment au Temple de la renommée du tourisme du Canada.

Dans la foulée, Mme Dubuc fait valoir que les reconnaissances sont toujours bienvenues pour une organisation comme la sienne. « Les prix viennent dire que les spas et les entreprises semblables ont leur place. En plus, ils m’aident à diffuser mon message sur la santé. C’est important. »

Il faut avouer que les soins de détente n’avaient pas la popularité qu’ils ont aujourd’hui, au Québec, lorsque le Spa Eastman a vu le jour, en 1977. La formule proposée par l’entreprise a rapidement séduit le public d’ici, mais sa fondatrice a eu un véritable parcours de combattante. Son approche avait une dimension surprenante pour certains et il a fallu qu’elle affronte de la résistance par moments.

L’alimentation

Avec les années, Jocelyna Dubuc dit avoir pris conscience de l’importance de l’alimentation pour garder la santé. « L’exercice est important si on veut se sentir bien. Mais ce qui est plus crucial encore, c’est de mettre de l’essence de qualité dans notre corps. Donc, manger une nourriture saine est une chose primordiale », confie cette ancienne présidente de l’association Spa Relais santé.

Pas surprenant, dans ce contexte, que la salle à manger du Spa Eastman soit désormais une référence en matière d’alimentation santé. Elle propose des menus à la fois stimulants pour les papilles, mais aussi très sains.

« Avec notre qualité d’accueil, la nourriture qu’on cuisine pour notre clientèle est une de nos grandes forces. Nos plats sont bons au goût et hypersanté. Il a fallu beaucoup de travail pour arriver à ce niveau. Ça ne s’est pas fait du jour au lendemain », déclare Mme Dubuc, en révélant dans la foulée que la durée moyenne des séjours au Spa Eastman est de 3 jours.

Parmi les produits offerts par le Spa Eastman, celui baptisé Immersion santé est une grande source de fierté pour l’entrepreneure. « On a créé ça en 2009 pour Medisys, qui cherchait un lieu pour la remise en forme des gens d’affaires. On sent qu’on joue un rôle important dans la vie de certaines personnes avec ça », reconnaît-elle.

Lorsqu’on lui demande le secret de son succès, Jocelyna Dubuc souligne par ailleurs qu’elle a réussi à s’entourer de spécialistes, massothérapeuthes, kinésiologues et autres, de qualité au fils des ans. « Ça prend ça pour que les clients repartent satisfaits. »

À ce sujet, elle mentionne que le Spa Eastman se mesure à des organisations de premier plan qui se trouvent souvent à l’extérieur du Canada. « Nos clients sont éduqués en matière de spas. On en est conscient et on fait en conséquence. On réussit régulièrement à séduire des gens qui ont multiplié les voyages et les séjours partout dans le monde », note-t-elle.