Le président d’IDEA communications François Lanctôt passe les commandes à son associée de longue date Catherine Melillo qui sera, à compter du 1er juin, l’unique actionnaire de l’agence.

Catherine Melillo prend les rênes d’IDEA

François Lanctôt se retire des activités quotidiennes et de l’actionnariat d’IDEA communications. À compter du 1er juin, son associée des 20 dernières années Catherine Melillo deviendra l’unique actionnaire de l’agence de communication.

François Lanctôt quitte la direction de l’agence qu’il a fondée en 1989 pour une semi-retraite. « Après près de 40 ans dans le monde de la publicité, je vais prendre le temps de faire les choses à mon rythme, de ralentir un peu. Mais je resterai actif notamment en faisant du placement média pour les clients d’IDEA communications », note l’ancien enseignant en communication à l’Université de Sherbrooke qui continuera en outre, à titre personnel, à participer à des projets de création sociétaux, artistiques et commerciaux.

« Ça fait une vingtaine d’années qu’on s’occupe conjointement de la destinée de l’entreprise. On était partenaire, maintenant je prends les commandes comme présidente, c’est une continuité », explique Mme Melillo, qui considère cette nouvelle situation comme un beau défi.

« François, c’est un gros morceau! Mais même si je deviens l’unique actionnaire, je suis entourée d’une équipe incroyable composée de gens de talent qui travaillent fort pour propulser l’agence vers de nouveaux horizons », ajoute Mme Melillo.

La fidélité de la clientèle de l’agence IDEA est une des grandes fiertés des associés. « Certains clients sont avec nous depuis la fondation de l’entreprise. Des clients qui ont grandi avec nous », soulignent Mme Melillo et M. Lanctôt.

L’agence est derrière plusieurs campagnes de publicité nationales, notamment celle de la station de radio Rock Détente (rebaptisée Rouge), la tournée de Broue, les spectacles du Théâtre du Nouveau Monde et le groupe Unipneu.

Partageant son temps entre le bureau de Sherbrooke et celui de Longueuil, ouvert en 2008, Mme Melillo demeure engagée dans la communauté sherbrookoise. En plus d’appuyer des causes culturelles et communautaires, elle siège au conseil d’administration du Centre des femmes La Parolière à titre de vice-présidente.