Les conditions de marché ont continué d’être difficiles pour la division qui produit notamment des mouchoirs, du papier essuie-tout et des serviettes de table, ce qui a entraîné des arrêts de production, a expliqué jeudi le président et chef de la direction de l’entreprise de Kingsey Falls, Mario Plourde.

Cascades déçoit au 4e trimestre

Malgré une hausse de son bénéfice net, Cascades n’a pas répondu aux attentes des analystes au quatrième trimestre, période au cours de laquelle son secteur des papiers tissu a continué d’être mis à l’épreuve.

Les résultats du spécialiste du papier recyclé ont été mal accueillis à la Bourse de Toronto, où l’action de la société a abandonné 14,1 pour cent, ou 2,24 $, pour clôturer à 13,65 $.

Grâce notamment à un gain d’impôt découlant de la réforme fiscale américaine, Cascades a affiché un bénéfice net de 57 millions $, ou 60 cents par action, par rapport à 4 millions $, ou quatre cents par action, au quatrième trimestre de l’an dernier.

Abstraction faite des éléments non récurrents, son profit ajusté a toutefois fléchi de 13 pour cent, à 13 millions $, ou 14 cents par action, alors que ses ventes ont bondi de 11 pour cent, à 1,08 milliard $.

Pour la période de trois mois terminée le 31 décembre, les analystes sondés par Thomson Reuters tablaient sur un bénéfice ajusté par action de 21 cents et sur un chiffre d’affaires de 1,09 milliard $.

Les conditions de marché ont continué d’être difficiles pour la division qui produit notamment des mouchoirs, du papier essuie-tout et des serviettes de table, ce qui a entraîné des arrêts de production, a expliqué le président et chef de la direction de l’entreprise de Kingsey Falls, Mario Plourde.

« Ces éléments, combinés à un assortiment de produits vendus et à des prix de vente moins favorables (...) ont eu un impact négatif sur les ventes et la rentabilité de ce segment », a-t-il fait valoir.

Dans ce secteur d’activité, le bénéfice d’exploitation ajusté a ainsi plongé de 60 pour cent pour s’établir à 12 millions $.

Usine en « rodage »

Cascades a également fait valoir que les ventes et la rentabilité de son secteur des papiers tissu avaient été affectés négativement par les coûts liés au « rodage » de sa nouvelle usine américaine située dans l’État de l’Oregon.

« Il semble que les conditions de marché vont continuer, a indiqué l’analyste Paul Quinn, de RBC Marchés des capitaux. Il faudra vraisemblablement attendre à 2019 pour voir un retour sur les investissements effectués dans ce secteur. »

Les divisions de carton-caisse et de carton plat en Europe ont affiché un bénéfice d’exploitation ajusté en hausse, mais un recul de 17 pour cent a été constaté du côté des produits spécialisés, où le résultat a été de 14 millions $.

Néanmoins, à plus long terme, M. Quinn s’est montré optimiste quant aux perspectives de croissance de Cascades, et ce, en dépit de marchés volatils.

Pour l’exercice, le bénéfice net de Cascades a été de 507 millions $, ou 5,35 $ par action, par rapport à 135 millions $, ou 1,42 $ l’an dernier. Les ventes sont passées de 4 milliards $ à 4,3 milliards $.

Néanmoins, en excluant les éléments non récurrents, le bénéfice ajusté de la société a été de 68 millions $, ou 72 cents par action, en recul comparativement à 114 millions $, ou 1,21 $ par action, il y a un an.