Cannabis thérapeutique à Weedon: les retombées gonflent

Les retombées économiques du Projet Weedon de la compagnie canadienne MYM Nutraceuticals gonflent. À commencer par le nombre d’emplois directs et indirects qui seront créés éventuellement.

Le nombre d’emplois équivalents temps plein qui seront créés avec ce projet de culture de cannabis médical pourrait se chiffrer à plus de 1900 dans la région et au Québec. De ce nombre, il faut retenir les 400 postes qui sont prévus pour l’exploitation de la plantation en serre à construire au bout du Rang 2 Sud et d’autres équipements à Weedon.

Lire aussi:  MYM promet une «révolution économique»

En mode recrutement à Weedon

MYM s’excuse auprès de Guy Lafleur

Les investissements totaux pour les installations, comme une exploitation d’une serre de 1,5 million de pieds carrés, se chiffrent à 104 millions $.

Ces données sont publiées dans une étude d’impact rendue publique jeudi par la firme Deloitte à Sherbrooke. Commandée  par MYM Nutraceuticals, elle révèle les retombées économiques pour la région et les différents ordres de gouvernement.

Rappelons que le projet consiste à produire plus de 150 000 kg de cannabis à des fins médicales pour des revenus estimés par l’entreprise à 750 M$ par année. Quinze serres de production devront être construites.

De plus, un bâtiment multifonctionnel de plus de 120 000 pieds carrés est prévu également dans le projet de Weedon. Celui-ci comprendra entre autres un musée, un auditorium, une cafétéria, une école, un restaurant, une boutique-librairie, un hôtel haut de gamme, une clinique et un centre de recherche et d’innovation sur le cannabis.

Ensemble résidentiel

Le projet Weedon se déploiera aussi par la construction d’un développement immobilier avec GHouse qui construira 36 nouvelles maisons dans un nouvel ensemble résidentiel qui sera autonome énergétiquement, énumère l’un des auteurs de l’étude, Francis Bouchard.

Le centre de recherche et d’innovation s’appliquera notamment à développer des applications pour fins industrielles du chanvre, de concert avec la corporation économique de Weedon afin de favoriser le démarrage de nouvelles entreprises dans le parc industriel de Weedon. Les nouveaux usages industriels du chanvre pourraient inclure l’alimentation humaine et animale, la médecine vétérinaire, des produits cosmétiques, des matériaux de construction, de la biomasse, du savon, du papier, des textiles, énumère M. Bouchard.

Enfin, MYM souhaite conclure des ententes avec des universités et des centres de recherche afin de colliger des informations cliniques sur le cannabis, des informations scientifiques sur le cannabis et d’autres informations variées sur le cannabis.

Francis Bouchard

Des retombées fiscales totales de près de 493,4 M$ pour le gouvernement du Québec et de près de 277,6 M$ pour le gouvernement du Canada sont estimées pour l’ensemble de la construction et de l’exploitation, pour une période de 15 ans, au terme de la construction. Ces retombées excluent les recettes fiscales provenant des droits d’accise et les recettes provenant de l’impôt des sociétés.

Des retombées sont à prévoir pour les gouvernements du Québec et du Canada sous la forme de droit d’accise sur les produits du cannabis qui sont estimés à environ 1 $ par gramme, selon le type de produit. La répartition proposée actuellement par le ministère des Finances du Canada est de 75 pour cent des revenus pour le gouvernement du Québec et 25 pour cent pour le gouvernement du Canada.

Avec une production totale pouvant s’élever, à pleine production, jusqu’à 165 millions de grammes de cannabis séchés et autres extraits provenant de retailles, ainsi que 1 million de plants de démarrage pour usage personnel, les retombées annuelles de droit d’accise seraient estimées à 124,5 M$ pour le Québec et 41,5 M$ pour le Canada.

Pour une période d’exploitation des serres de 15 années, à partir de la pleine production, ces retombées s’élèveraient au total à près de 1,9 G$ pour le Québec et 622,5 M$ pour le Canada.

Le maire Richard Tanguay

«Une occasion privilégiée pour Weedon et la MRC»

Le projet de production de cannabis médical à Weedon, par la frime MYM Nutraceuticals de Vancouver, est pris très au sérieux dans la MRC du Haut-Saint-François. Des pourparlers ont lieu dans le but d’attirer des travailleurs intéressés par les nombreux postes qui y seront à combler.

Robert Roy, préfet de la MRC du Haut-Saint-François, dit croire à la réalisation du projet. « C’est un projet qui promet des emplois de qualité avec des salaires de 15 à 16 $ de l’heure en partant. »

« Nous sommes à l’œuvre pour attirer de la main-d’œuvre. Nous voulons organiser un transport vers Weedon. »

M. Roy était présent jeudi à la présentation d’une étude d’impact sur les projets de MYM Nutraceuticals qui vise la construction à Weedon des installations de production de cannabis et d’un centre multifonctionnel baptisé Canna Centre.

Le maire de Weedon, Richard Tanguay, a pour sa part déclaré que « ce projet est une occasion privilégiée pour Weedon et la MRC du Haut-Saint-François de renouer avec une vitalité économique renouvelée et de freiner la dévitalisation qui gagne ce coin de la région. Je suis heureux de la présence de ce projet chez nous et notre population est totalement derrière les promoteurs dans ce dernier. »

Accueil enthousiaste

Le CEO de l’entreprise Rob Gietl a fait remarquer que la population et les élus de la région ont réservé un accueil enthousiaste. « Nous ne ménageons aucun effort pour réaliser ce projet selon les échéanciers que nous avons annoncés. Au cours des derniers mois, nous avons multiplié les efforts dans des rencontres avec des partenaires potentiels et nous serons en mesure d’annoncer dans les prochaines semaines d’excellentes nouvelles concernant le financement de ce projet ainsi que des moyens que nous prendrons pour que ce dernier rayonne dans toute la MRC du Haut-Saint-François et dans la région de l’Estrie. Le Projet Weedon est une occasion de choix pour l’Estrie et le Québec de devenir un joueur de premier plan dans l’industrie du cannabis thérapeutique au Canada et dans le monde. »

Rappelons que le projet Weedon de MYM Nutraceuticals consiste à construire quinze serres de cannabis à des fins médicales à Weedon ainsi qu’un bâtiment multifonctionnel comportant un centre de recherche, un centre de formation et un centre d’interprétation du cannabis et du chanvre. Un projet d’investissement de 200 M$.

Selon Daniel Nadeau, porte-parole de MYM Nutraceuticals pour le Québec, d’autres annonces sont à venir dans les prochaines semaines. La première pelletée de terre pourrait avoir lieu d’ici le mois de juin.