Avec les fondateurs de Calogy Solutions, Mahmood Shirazy et Luc Fréchette, la députée de Sherbrooke, Élisabeth Brière, annonce que l’entreprise sherbrookoise est finaliste au défi Plein potentiel d’Impact Canada qui vise à accélérer le développement des batteries électriques.
Avec les fondateurs de Calogy Solutions, Mahmood Shirazy et Luc Fréchette, la députée de Sherbrooke, Élisabeth Brière, annonce que l’entreprise sherbrookoise est finaliste au défi Plein potentiel d’Impact Canada qui vise à accélérer le développement des batteries électriques.

Calogy Solutions finaliste au défi Plein potentiel d’Impact Canada

SHERBROOKE — L’entreprise sherbrookoise Calogy Solutions figure parmi les cinq finalistes au défi Plein potentiel d’Impact Canada. Développement économique annonce qu’un montant pouvant atteindre 700 000 $ lui est remis.

Le défi Plein potentiel d’Impact Canada vise à accélérer, dans le secteur des batteries, le développement d’innovations susceptibles de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Parmi les finalistes, l’entreprise qui proposera la percée la plus prometteuse recevra le grand prix d’un million $.

Calogy Solutions travaille sur la mise au point d’une technologie de gestion thermique qui améliorera la performance, en durée de vie et en recharge rapide, des batteries de véhicules électriques par temps froid.  

« L’équipe de Calogy Solutions est extrêmement inspirante autant pour leur passion et leur génie, que pour leur persévérance. Dire que depuis la COVID, les membres de l’équipe travaillent depuis le garage d’un employé », commente Élisabeth Brière, députée fédérale de Sherbrooke.

« Je suis très fière que cette entreprise sherbrookoise soit reconnue comme une cheffe de file dans le secteur des technologies vertes. D’ailleurs, parmi les cinq finalistes, elle est la seule entreprise du Québec ! » 

Selon Seamus O’Regan, ministre des Ressources naturelles du Canada, le développement d’une nouvelle technologie de batteries « permet de créer des emplois bien rémunérés et de réduire les émissions. Ces finalistes nous aideront à intégrer davantage de sources d’énergie renouvelable à nos réseaux et à rendre les véhicules électriques plus accessibles pour mener les gens là où ils doivent aller ». 

Le secteur mondial des batteries, d’une valeur de 23 milliards $ aujourd’hui, devrait croître pour atteindre une valeur de plus de 90 milliards dans la prochaine décennie, créant un important débouché économique pour le Canada dans la chaîne de valeur des batteries, souligne-t-on dans un communiqué de presse. 

Cette croissance est en grande partie attribuable à l’augmentation du nombre de véhicules électriques, qui devrait être supérieur à 130 millions d’ici 2030, de même qu’à l’utilisation croissante de technologies de stockage pour intégrer des sources d’énergie renouvelable au réseau électrique. 

Calogy Solutions a été fondé en 2017 par Mahmood Shirazy et Luc Fréchette, à l’Université de Sherbrooke. Au cours de leurs recherches, ils ont réalisé qu’il y a des besoins non résolus en gestion thermique alors que le monde s’oriente vers un avenir d’énergies durables. Le désir de participer à cet avenir les a poussés à fonder Calogy Solutions.

Ce qui a commencé comme un projet universitaire entre deux personnes passionnées s’est transformé en une collection d’experts et d’innovateurs pour la science et les technologies thermiques, ainsi qu’une volonté d’avoir un impact positif sur le monde, souligne l’entreprise.

Depuis le début de la crise de la COVID-19, l’équipe a grandi pour atteindre le total de cinq personnes. Les nouveaux membres ont décidé que la pandémie ne serait pas un obstacle aux nouvelles percées technologiques. Ils ont donc trouvé des moyens de continuer à travailler chez eux, en confinement, notamment en installant un laboratoire dans un garage et un centre informatique dans un appartement, se réjouit la direction de la jeune pousse.