Ismaël Laporte et Mathieu Dalpé, cofondateurs de MenuLivraison, voient grand pour leur entreprise.

Ça roule pour MenuLivraison

Tout près d’un an après avoir mis le moteur en marche, la PME granbyenne MenuLivraison a atteint un bon rythme de croisière.

De trois restaurants partenaires à ses débuts, le service de livraison à domicile en compte maintenant tout près d’une quinzaine, uniquement à Granby.

Mets asiatiques, libanais, mexicains, indiens ou italiens, hamburgers, poutine, sandwichs et mets santé, entre autres. « La diversité de nos clients fait la force de notre portail », estime Ismaël Laporte, l’un des cofondateurs de MenuLivraison.

Celui-ci et son partenaire d’affaires Mathieu Dalpé sont plus que satisfaits du chemin parcouru par leur entreprise au cours de la dernière année. « Tout va bien, je dirais même que c’est au-delà de nos espérances, affirme M. Laporte. On s’était fixé un plan et des objectifs et on les a surpassés. »

Croissance locale

MenuLivraison compte poursuivre sa croissance cette année en augmentant à la fois le nombre de commerces et de clients ayant recours à ses services. « On entre dans une nouvelle période de prospection, indique M. Laporte. Il y a encore des gens qui ne nous connaissent pas, qui ignorent notre service, tant chez les restaurateurs que chez les consommateurs. »

L’entreprise a également mis sur pied un système de précommande, qui permet aux clients des restaurants de faire préparer leur mets à l’avance et d’aller le chercher plus tard, précise M. Dalpé.

Par ailleurs, les entrepreneurs souhaitaient au départ étendre leur service à plusieurs autres villes du Québec. Ils ont finalement choisi de se concentrer sur Granby, avec une possible expansion vers Bromont dans un avenir plus ou moins rapproché.

« On s’est rendu compte que ce serait difficile de gérer le service dans une quinzaine de villes simultanément », explique M. Laporte.

Le duo compte donc se tourner vers un système de franchises où il pourrait vendre des licences du logiciel Geo Dispatch développé et peaufiné par M. Dalpé.

Comme la plateforme peut servir dans plusieurs domaines autres que celui de la restauration, les hommes d’affaires y voient un potentiel intéressant. « C’est quelque chose qui peut être facilement adapté et qui sert à gérer une flotte de véhicules en temps réel », explique Mathieu Dalpé.

Virage électrique

Alors qu’elle en comptait quatre l’an dernier, MenuLivraison emploie actuellement six livreurs à temps partiel et est en mode recrutement en prévision de sa croissance.

La jeune entreprise granbyenne a également entrepris un virage électrique. Ce faisant, ses dirigeants souhaitent que toutes les livraisons soient effectuées avec des véhicules entièrement électriques dans un horizon de cinq ans.

Pour l’instant, près de deux livraisons sur trois sont prises en charge par l’une des deux voitures de marque Tesla ou une Bolt, qui appartiennent aux livreurs.

MenuLivraison recrute d’ailleurs des livreurs possédant une voiture électrique. « Disons que si parmi nos candidatures, il y a quelqu’un qui possède un véhicule électrique, cette personne-là part avec une longueur d’avance ! » lance M. Dalpé.