BRP fait face à une  demande croissante pour ses véhicules côte à côte (VCC) Can-Am enregistrée au cours des dernières années.
BRP fait face à une  demande croissante pour ses véhicules côte à côte (VCC) Can-Am enregistrée au cours des dernières années.

BRP investit 185 M$ au Mexique

BRP augmentera sa capacité de production de ses véhicules hors route (VHR) au Mexique et annonce la construction d’une nouvelle usine afin de répondre à la demande croissante.

Il s’agit d’un projet évalué à 185 millions de dollars canadiens et qui devrait créer plus de 1000 emplois permanents.

À LIRE AUSSI: Dans le rouge, BRP demeure optimiste

BRP sabre 650 emplois dans le monde

L’expansion des installations de production de BRP vise à venir satisfaire la demande croissante en matière de véhicules côte à côte (VCC) Can-Am enregistrée au cours des dernières années. Après un ralentissement temporaire dû à la COVID-19, les ventes au détail ont augmenté de plus de 35 % en mai par rapport à l’année précédente, mentionne-t-on dans un communiqué de presse. 

Cette tendance s’est poursuivie en juin, ajoute le manufacturier dont le siège social est basé à Valcourt en Estrie.

« Malgré la pandémie, la demande pour nos produits est demeurée forte et a même surpassé les chiffres de l’année dernière pour la même période », affirme José Boisjoli, président et PDG. 

« Notre innovation continue et notre croissance soutenue dans la catégorie des VCCs rend cette capacité supplémentaire nécessaire pour atteindre notre objectif de détenir 30 % des parts de marché. »

Cette nouvelle installation sera située à Juárez. Les dépenses totales en capital de BRP pour l’année financière 2021 devraient désormais se situer entre 275 millions de dollars canadiens et 300 millions de dollars canadiens, précise-t-on.

La planification et la construction du site devraient commencer au cours des prochains mois et l’usine devrait être opérationnelle dès l’automne 2021. Cette nouvelle usine, combinée aux deux installations de production de VHR à Juárez, créera des synergies et une efficacité opérationnelles positives, assure la compagnie.

À la fin mai, BRP disait miser sur les vacances à la maison en raison de la pandémie de COVID-19 pour voir un nombre grandissant de consommateurs intéressés par les véhicules récréatifs. 

M. Boisjoli observait que les restrictions de voyage ainsi que les mesures de distanciation physique venaient stimuler la demande pour des produits comme les Ski-Doo, Sea-Doo et Can-Am, qui se vendent plusieurs milliers de dollars.