L’entreprise Bitfarms s’installera dans le parc industriel Henri Therrien et devrait créer une centaine d’emplois.

Bitfarms veut s’implanter à Thetford Mines

L’entreprise Bitfarms, qui utilise la technologie de la chaîne de blocs, souhaite s’installer à Thetford Mines dans les prochains mois. Le projet de 100 millions de dollars consiste en la construction de cinq bâtiments de 10 000 pieds carrés dans le parc industriel Henri Therrien. Le projet de centre de calcul créerait environ 100 emplois, selon la compagnie.

« La région veut se diversifier et attirer des entreprises comme la nôtre, souligne Bahador Zabihiyan, directeur des relations publiques de Bitfarms. C’est aussi une région qui possède une capacité électrique imposante en raison de son passé minier. Malheureusement aujourd’hui cette capacité ne sert plus à grand-chose. »

« On va au-delà du bitcoin, ajoute-t-il, ce n’est que la pointe de l’iceberg. On veut regarder les utilisations concrètes de la technologie de chaîne de blocs. »

Tarif LG

M. Zabihiyan ne cache pas que l’implantation de Bitfarms à Thetford Mines est conditionnelle au maintien du tarif LG pour son entreprise. Ce tarif permet aux entreprises qui consomment 5000 kW ou plus et qui ne sont pas liées principalement à une activité industrielle de payer environ 0,05 $ le kilowattheure (kWh).

« C’est un risque à prendre en région, admet M. Zabihiyan. On veut rester au Québec et investir dans la recherche et le développement ici. On ne demande pas de subvention, mais si les tarifs augmentent, il va être très difficile pour nous de continuer notre expansion dans des endroits comme Thetford Mines. On ne demande pas un tarif préférentiel, on veut simplement continuer à payer le tarif normal qui est en vigueur pour la plupart des PME au Québec. »

Approbation du conseil

Le projet devrait être approuvé lundi soir lors de la rencontre du conseil municipal. Ce devrait être une formalité puisque le maire a écrit une lettre d’appui dans laquelle il demande la collaboration du gouvernement et d’Hydro-Québec pour l’implantation de Bitfarms à Thetford Mines.

La société d’État estime toutefois ne pas pouvoir alimenter la totalité des projets qui lui ont été proposés, apprend-on dans une réponse du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, dont La Tribune a obtenu copie. C’est principalement attribuable à l’impact des pointes hivernales sur la demande énergétique.

Toujours selon cette lettre, Hydro-Québec et le gouvernement travaillent ensemble pour développer des lignes directrices pour l’approbation de ce genre de projet.

Bitfarms est en activité depuis plus d’un an et a déjà investi 50 M$ au Québec.