Bitfarms aura finalement jusqu’au 3 juillet pour réaliser les travaux d’atténuation du bruit à son bâtiment de la rue de la Pointe.
Bitfarms aura finalement jusqu’au 3 juillet pour réaliser les travaux d’atténuation du bruit à son bâtiment de la rue de la Pointe.

Bitfarms devra finir ses travaux d’ici le 3 juillet

SHERBROOKE — La Ville de Sherbrooke a accepté le plan d’action et le calendrier des travaux proposés par Bitfarms pour réduire les bruits émanant de l’entreprise de la rue de la Pointe. Les travaux commenceront le 11 mai et se termineront au plus tard le 3 juillet.  

Les travaux en question ont été recommandés par une firme acoustique spécialisée et permettront de rehausser l’écran acoustique existant. Un autre écran acoustique devra être construit devant les entrées d’air en façade du bâtiment, soit devant le mur composé d’énormes ventilateurs. 

La Ville et Bitfarms ont convenu que l’entreprise fera de nouvelles mesures acoustiques à l’aide d’une firme spécialisée vers le 13 juillet pour valider les mesures mises en place. La prise de son se fera à 360 degrés pour assurer que la réglementation municipale sur les nuisances est respectée. 

Le 16 avril, la Ville annonçait que les travaux d’amélioration devaient être terminés pour le 19 mai, mais le contexte de la COVID-19 permet de repousser cette échéance. La construction industrielle est suspendue jusqu’au 11 mai. 

Rappelons que la Ville et Bitfarms se sont entendus pour que l’entreprise n’accroisse pas ses activités pour le moment. La Ville s’engageait à ne pas entreprendre de démarches juridiques contre Bitfarms pour qu’elle règle ses problèmes de bruit le temps que les travaux soient réalisés. 

Rappelons que le secteur des centres de données est en expansion, la Ville créera une nouvelle catégorie d’usage à son zonage pour l’encadrer. Le nouveau règlement précisera des conditions spécifiques pour l’implantation et l’exploitation de ce type d’entreprise.

La présidente de l’arrondissement des Nations, Chantal L’Espérance, a profité de la séance du conseil de lundi pour rappeler que la quiétude des citoyens était une priorité et que la Ville continuait de faire tout en son possible pour que sa réglementation soit respectée.