L'entreprise Tardif Diesel est l'une des entreprises qui a pu compter sur le coup de pouce financier de la SADC du Haut-St-François, notamment lors d'un agrandissement en 2011 et l'installation d'un mur solaire. Sur la photo, on reconnaît Richard Tanguay, président de la SADC du Haut-Saint-François, la ministre et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, et Pierre Breton, député de Shefford.

Bibeau annonce une subvention de 6M$ pour des SADC et CAE estriens

Six Sociétés d'aide au développement des collectivités (SADC) et Centres d'aide aux entreprises (CAE) de l'Estrie se partagent six millions $ grâce à une nouvelle entente de trois ans avec Développement économique Canada (DEC) pour les régions du Québec.
La ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, en a fait l'annonce aux côtés du député de Shefford, Pierre Breton.
Les SADC des Sources, de la région de Coaticook, de la région de Mégantic et du Haut-Saint-François reçoivent tous une somme oscillant autour de 1,2 M$, tandis que les CAE Memphrémagog et du Val-Saint-François bénéficieront chacun de près de 600 000 $. Les six organisations toucheront 6 M$ sur trois ans.
Ces organismes aident au démarrage d'entreprises, en plus de soutenir les entreprises existantes en offrant divers services.
« On est conscient que les collectivités doivent se diversifier de manière stratégique », a indiqué la députée de Compton-Stanstead. Au total, ce sont plus de 86 M$ qui seront injectés dans la province.
Parmi les services offerts, on compte notamment un projet d'accompagnement en développement durable, a illustré le président de la SADC du Haut-Saint-François, Richard Tanguay. « Grâce à ce programme d'initiatives, cela permet aux organismes et aux entreprises de nos régions de mettre en place une vision de développement durable, grâce à un service-conseil soutenu par les SADC et CAE. Depuis la mise en place, une centaine d'entreprises de la région ont bénéficié de cet accompagnement. »
1000 entrepreneurs bénéficiaires
En moyenne, plus de 1000 entrepreneurs bénéficient annuellement des services d'une SADC ou de CAE en Estrie. M. Tanguay a également cité une étude de Statistique Canada, selon laquelle les entreprises soutenues par les SADC et les CAE ont un taux de survie significativement supérieur, soit 76 % après cinq ans d'existence, comparativement à 50 % pour le groupe témoin.
L'entreprise Tardif Diesel, où se tenait la conférence de presse à Ascot Corner, est l'une des entreprises qui a pu bénéficier d'un coup de pouce financier de la SADC du territoire au cours des dernières années et d'autres partenaires, soit au moment de la construction du bâtiment à la fin des années 90 et plus tard en 2011. Il y a cinq ans, alors que l'entreprise a agrandi ses installations, elle a décidé de se doter d'un mur solaire, un investissement qui lui permet d'économiser en coûts de chauffage, résume la vice-présidente de l'entreprise, Gaétane Plamondon. Le concessionnaire de camions, qui emploie 35 personnes, est une entreprise familiale qui appartient à Patrick Roy, Jean-Marc Tardif, Gabriel Tardif, Gaston Tardif et Mme Plamondon.
Les porte-parole ont également annoncé que l'âge limite afin de participer à l'initiative Stratégie jeunesse passe de 35 à 39 ans inclusivement. Cette stratégie offre aux jeunes entrepreneurs ou à ceux qui veulent le devenir l'accès à un financement et de l'accompagnement.
Le programme de développement des collectivités (PDC) assure le financement des opérations de près de 270 SADC et CAE au pays.