Auto

Éric Lucas au Salon du Camion lourd de Québec

Durant le Salon du Camion lourd de Québec, qui se tiendra les vendredi 9 et samedi 10 novembre, le boxeur Éric Lucas sera sur place pour rencontrer les visiteurs et les exposants au Centre de foires d’ExpoCité.

Le triple champion du monde de boxe est maintenant camionneur, ce qui explique sa présence le samedi 10 novembre au Salon. 

Sur place, les concessionnaires de camions lourds de la capitale ainsi que plus de 100 exposants se partageront 65 000 pieds carrés d’exposition. 

Le recrutement en entreprise aura une grande place au Salon, alors qu’une vingtaine d’exposants afficheront des postes à pourvoir. Des entrevues pourront être faites directement sur le site. 

L’admission est gratuite, mais il faut s’inscrire en ligne au www.sclq.ca

Le Salon du Camion lourd est maintenant présenté par la Corporation Mobilis, qui organise aussi le Salon International de l’auto de Québec. 

Auto

Essai-éclair: Volvo XC90

Le summum de la marque suédoise se démarque par son style et sa conduite. Avec lui, impossible de passer inaperçu ou se s’habituer au luxe que Volvo peut nous offrir.

Toujours surprenant de voir qu’un quatre-cylindres fait bouger cette bête de près de 2000 kilogrammes.

Auto

Un autre Salon du véhicule électrique à Saint-Hyacinthe

Vous avez manqué le Salon du véhicule électrique de Montréal, le printemps dernier? Vous avez une chance de vous reprendre avec le Salon du véhicule électrique de Saint-Hyacinthe, qui se tiendra du vendredi 2 au dimanche 4 novembre, au Centre BMO (2730, avenue Beauparlant).

Plus de 15 constructeurs automobiles et plus de 25 kiosques attendront les visiteurs à ce salon où se tiendront aussi des conférences gratuites. 

Il sera alors possible d’en apprendre plus au sujet des bornes de recharge, ainsi que sur les véhicules hybrides, les vélos électriques, les bateaux, les autobus, les scooters, les camions de livraison et plus encore… 

Si l’expérience de conduite d’un véhicule électrique est toujours une inconnue pour vous, il y aura aussi des essais de véhicules électriques gratuits, tenus en collaboration avec l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ). Un permis de conduire valide est requis. 

Le coût d’entrée est de 10 $ et c’est gratuit pour les enfants de 12 ans et moins. Sur Internet : salonelectrique.com

Auto

Essai-éclair: Jeep Wrangler (JL) 2018

Avec son allure de camion Tonka, on craque pour le nouveau Jeep Wrangler, surtout lorsqu’il est Rouge pétard, comme nous l’apprend la fiche de prix du véhicule.

Il ne faut pas s’y méprendre. Il y a deux modèles de Wrangler en 2018, le JK et le JL (celui qu’on a essayé). Ce dernier a été complètement redessiné. L’œil avisé remarquera les lignes plus dynamiques et l’ajout de certains détails, comme les phares au DEL sur les ailes avant, par exemple. 

Évidemment, on n’achète pas un Wrangler pour le confort comme on retrouve dans une berline. Ça brasse un peu, mais on a déjà vu pire. 

Le degré de finition est exceptionnel pour un véhicule qui se dit utilitaire. Il faut noter au passage l'amélioration de l'interface du système GPS, la même que celle on retrouve maintenant dans le RAM 1500 2019. Dans un modèle du constructeur Fiat Chrysler (FCA) essayé récemment, le Dodge Durango SRT en l'occurrence, il y avait encore l'ancienne interface de GPS Tomtom, qui datait d'une autre époque.

Accéder à bord du Wrangler nécessite un peu de pratique pour le faire avec élégance. Après quelques embarquements, on réussit à bien se coordonner. Enfin, les occupants à l’arrière ont suffisamment d’espace, malgré un court dégagement pour les jambes.