Oubliez le temps — pas si lointain — où le litre d’essence se vendait tout juste sous la barre du 1 $... Un cadeau de l’effondrement des prix du brut de 2016. Ce temps est bel et bien révolu.

Prix de l'essence: la fête est finie

CHRONIQUE / De quelle fête parle-t-on? Celle de l’essence à «bon marché»...

Après avoir connu un répit de presque deux ans sur les prix à la pompe, voilà que le litre d’essence régulière s’approche le seuil psychologique de 1,50 $. Vendredi dernier, dans la capitale, le prix du litre d’essence régulière est passé de 1,324 $ à 1,394 $. À Montréal, il s’approche lentement, mais sûrement, du 1,50 $.

Voilà ce qui peut changer vos plans pour les vacances estivales.

Oubliez le temps — pas si lointain — où le litre d’essence se vendait tout juste sous la barre du 1 $... Un cadeau de l’effondrement des prix du brut de 2016. Ce temps est bel et bien révolu.

La photo qui accompagne cette chronique aujourd’hui, c’est celle de la Une du Soleil du 10 juin 2008. Elle y est pour démontrer qu’à l’époque 1,51 $ le litre, c’était un prix jamais vu à la pompe... Certains prédisent que le prochain seuil psychologique, celui de 2 $ le litre, pourrait être atteint rapidement.

Cette Une du Soleil du 10 juin 2008 illustre bien que le prix du litre d’essence à 1,51 $ représentait un seuil jamais atteint à l’époque.

Que se passera-t-il à ce moment ou même avant? Comme en 2008, alors que le prix du baril de pétrole brut dépassait les 100 $US, pour atteindre un sommet à 145,31 $US, le 2 juillet 2008, la demande pour les véhicules hybrides avait connu une hausse jamais vue.

Et il n’y avait seulement que des hybrides non rechargeables. Depuis, des constructeurs osent lancer des modèles 100 % électriques ou hybrides rechargeables.

Ensuite, la crise des subprimes qui a entraîné l’économie mondiale dans une récession a fait baisser dramatiquement le prix du brut jusqu’à 30,28 $US le 23 décembre 2008. Conséquence, l’attrait pour les hybrides était tombé dans le dalot.

Plus d’offre qu’il y a 10 ans

Dix ans plus tard, plus de 10 modèles tout électriques et près de 30 hybrides rechargeables sont offerts. D’autres sont annoncés pour apparaître dans les concessions d’ici les prochains mois. Dans bien des cas, si on prend le temps de calculer, le coût total d’acquisition et d’utilisation d’un véhicule électrique est moindre à long terme que celui d’un véhicule à essence. Et le seuil de rentabilité sera atteint plus vite avec les prix à la pompe plus élevés.

L’expérience démontre que les batteries durent plus longtemps que quatre ans, contrairement à ce que plusieurs veulent faire croire.

À quoi je veux en venir? Constructeurs automobiles, au lieu de résister au changement qui s’opère présentement, osez mettre sur le marché et de rendre plus disponibles des voitures hybrides — rechargeables ou non — ou électriques. N’ayez crainte, les consommateurs vous le demanderont de plus en plus.

Mais on peut comprendre les raisons de cette hésitation. Une voiture électrique nécessite beaucoup moins d’entretien qu’une autre à moteur à combustion. L’entretien, c’est une grande partie des revenus des concessions automobiles.

Il faudra peut être faire comme le pdg d’Audi of America avait dit aux concessionnaires en 2017 au congrès NADA : offrir à leurs clients les produits et services connexes, comme les bornes à domicile.

Et les bornes?

Quant aux infrastructures de recharge rapide de véhicules électriques, il est grand temps de les améliorer et les bonifier, afin de faire face à une réelle demande croissante et constante.

Maintenant, pourquoi les pétrolières n’envisagent-elles pas d’offrir de l’électricité dans les stations-service? Comme Shell le fait en Europe. Certains distributeurs locaux osent le faire, comme Harnois et Crevier. À vous, les grandes pétrolières, à emboîter le pas...

Vous verrez, cela coûtera moins cher que d’implanter des stations à hydrogène. Ainsi, vous rendrez à court terme un fier service aux électromobilistes qui seront plus nombreux. Et si vous faites un profit sur la revente d’électricité? Pourquoi pas? Ce sera votre récompense pour avoir osé vouloir vous diversifier et avoir vu le vent tourner.