La stratégie d’électrification de Mazda ramène le moteur rotatif sur le marché.

Mazda promet d’électrifier tous ses modèles d’ici 2030

Un des constructeurs automobiles à qui l’on reprochait de traîner de la patte dans le processus d’électrification de ses véhicules vient de faire un pas. Mazda a annoncé mardi qu’il vise à électrifier tous ses véhicules d’ici 2030.

Dans la stratégie que le constructeur a nommée Vroum vroum 2030 durable, il est prévu que 95 % des véhicules produits d’ici 2030 pourront compter sur une hybridation des modes d’entraînement (essence et électricité). Il a aussi annoncé que les 5 % restants de la gamme Mazda seront totalement électriques.

Le constructeur veut «atteindre d’ici 2050 une réduction des émissions de gaz carbonique moyennes de la société, du puits de pétrole jusqu’au véhicule, de 90 % par rapport au niveau de 2010».

Cette annonce ramène le moteur rotatif sur le marché. En effet, Mazda compte utiliser son moteur fétiche comme prolongateur d’autonomie pour recharger la batterie. Comme le fait General Motors dans ses Chevrolet Volt avec un moteur quatre-cylindres. Et le constructeur concevra aussi un autre modèle purement à batterie.

Connectivité

Dans la stratégie Vroum vroum 2030 durable, il est également prévu de mettre au point et d’intégrer dans les véhicules Mazda des technologies de connectivité «qui offrent une expérience enrichissante de la joie de vivre, connectant les gens en facilitant le partage d’expériences et d’émotions par l’entremise des voitures». Pour cela, Mazda s’allie avec Toyota Motor Corporation pour développer ces technologies de connectivité.