L’an dernier, le Salon du véhicule électrique de Montréal (SVEM) a attiré 18 721 visiteurs. «Nous nous sommes donné un objectif de 25 000 pour cette année», affirme Luc Saumure, promoteur du SVEM.

Bien plus que des autos au Salon du véhicule électrique

CHRONIQUE / Rouler «vert» ne se limite pas uniquement aux automobiles. Tout ce qui roule et qui se branche ou se recharge a sa place au deuxième Salon du véhicule électrique de Montréal (SVEM).

L’événement qui se tiendra du 20 au 22 avril à la Place Bonaventure — endroit où s’est déjà tenu le Salon de l’auto de Montréal, jadis — laisse une grande place à l’automobile.  Mais il sera également question d’autobus, de motos, de scooters, de vélos, de bateaux et de motoneiges, selon les explications d’un des deux promoteurs du SVEM, Luc Saumure.

«Le Salon présentera une panoplie d’exposants dont tous les professionnels qui facilitent la prise en main d’un véhicule électrique au Québec, comme des électriciens, des assureurs, des banques, des manufacturiers d’accessoires et pièces, entre autres», explique au Soleil M. Saumure.

L’an dernier, le SVEM a attiré 18 721 visiteurs. «Nous nous sommes donné un objectif de 25 000 pour cette année.»

Pour y arriver, les promoteurs misent sur des essais routiers durant lesquels les gens n’auront pas à sortir dehors pour accéder au véhicule. «Ils sortiront de la Place Bonaventure en passant par les accès aux stationnements intérieurs et pourront rouler sur un circuit prédéterminé de cinq kilomètres ayant quelques bouts d’autoroute», ajoute le promoteur qui précise que plus de 30 véhicules seront à la disposition des visiteurs. Parmi ceux-ci, il faut compter la Tesla Model 3. «Pour la première fois au Canada.»

Toutefois, la formule pour les essais routiers diffère de celle des Salons de l’auto de Montréal et de Québec. «Ce sont les différents constructeurs qui sont responsables des horaires d’essais de leurs véhicules. Les visiteurs devront se rendre au kiosque du constructeur de la voiture qui les intéresse pour avoir un rendez-vous», précise M. Saumure.

D’autres primeurs

En plus de l’exposition et les essais de la Model 3, il sera possible pour le grand public de voir une automobile électrique chinoise de marque BYD, la e6 qui équipera le nouveau service de taxi E-Taxi (lire goo.gl/aQP8eu). La version électrique du T-Rex de la compagnie québécoise Campagna Motors pourra être vue en première mondiale. De même que la motoneige électrique TS2 de la jeune pousse québécoise Taiga Motors (lire goo.gl/9J5rQc).

En primeur québécoise, Hyundai présentera son véhicule utilitaire compact Kona EV, entièrement électrique, qui promet une autonomie de 400 kilomètres sur une recharge.

Le volet grand public commencera à 13h, le vendredi 20 avril. Il sera précédé par un volet pour l’industrie et les médias de 10h à 13h, la même journée. Le SVEM se poursuivra jusqu’au dimanche 22 avril à 17h, heure à laquelle se tiendra un tirage d’un abri d’auto solaire d’une valeur de 13 000 $.

Il sera possible de stationner son véhicule gratuitement au Casino de Montréal. Une navette en autobus électrique reliera le terrain P-10 du Casino à la Place Bonaventure.

+

VOUS VOULEZ Y ALLER?

Quoi : Salon du véhicule électrique de Montréal

Quand : du vendredi 20 au dimanche 22 avril 2018

Où : Place Bonaventure, Montréal

Combien : 15 $ (13 ans et plus); 10 $ pour les membres CAA-Québec ou en prévente en ligne avant le 19 avril; gratuit pour les 12 ans et moins

Web : svem.ebems.com