Sébastien Jacques, vice-présidente aux ventes et développement des affaires, et Julia Gagnon, vice-présidente aux opérations, chez Attraction de Lac-Drolet.
Sébastien Jacques, vice-présidente aux ventes et développement des affaires, et Julia Gagnon, vice-présidente aux opérations, chez Attraction de Lac-Drolet.

Attraction se tourne vers Ma Zone Québec

L’actuelle crise force d’autres entreprises de la région à se réinventer. Le fabricant de vêtements Attraction, de Lac-Drolet, se tourne vers le site de vente en ligne Ma Zone Québec. Cette étape est la première du développement du marché des consommateurs canadiens pour la compagnie.

« L’idée de vendre en ligne aux consommateurs nous anime depuis longtemps », affirment Julia Gagnon, vice-présidente opérations, et Sébastien Jacques, vice-président aux ventes et développement des affaires d’Attraction.

« Nous voulions rendre disponibles à tous nos vêtements éthiques, fabriqués par nos équipes ici même à Lac-Drolet. Notre gamme de produits ethica existe depuis plus de dix ans. Elle est très appréciée par nos clients corporatifs qu’ils soient du marché promotionnel ou récréotouristique. Alors pour nous, la faire découvrir aux consommateurs devenait naturel », poursuivent-ils.

Attraction produit des masques, des t-shirts et des cotons ouatés ethica, sa « marque 100 % québécoise ». Ma Zone Québec est une plateforme transactionnelle pour les produits québécois qui a été lancée il y a quelques semaines.

La situation actuelle et les conséquences de la pandémie sur les équipes ne sont pas étrangères à ce lancement, ajoute-t-on. « Au cours des dernières semaines, nous avons mis des efforts considérables pour contribuer, à notre échelle, à protéger nos employés, les professionnels de la santé et les Canadiens en fabriquant notamment des masques de jersey non médicaux et des blouses de contagion. Ça a été notre façon de rebondir, portés par la motivation de notre équipe et par nos valeurs », souligne-t-on dans un communiqué de presse.

« Lorsque nous avons diffusé les photos des masques, nous avons eu plusieurs demandes de consommateurs. Alors, quand l’initiative Ma Zone Québec a été annoncée, pour promouvoir l’achat local, nous avons saisi l’occasion et accéléré l’introduction d’ethica dans ce nouveau marché », souligne Sébastien Jacques.

« Nous avons créé une mini-collection composée de masques, t-shirts et cotons ouatés avec des décorations exclusives disponibles en ligne depuis quelques jours sur Ma Zone Québec. Nous sommes très heureux du résultat et nous constatons que les Québécois sont sensibilisés à l’importance d’acheter local. Nous espérons que le développement des ventes en ligne contribuera à ramener, autant que possible, notre équipe au travail dans le respect des consignes de la Santé publique », conclut Julia Gagnon.

Reconnue comme chef de file dans son secteur d’activité, Attraction, une entreprise familiale née en 1980, est spécialisée dans la conception, la fabrication et l’identification de vêtements pour les marchés promotionnel, récréotouristique et maintenant aux consommateurs.

Des visières pour le CHUM

Pour sa part, Louis Xavier Fillion, un diplômé du Cégep de Sherbrooke en technique de génie mécanique et finissant au baccalauréat en génie mécanique à l’École des technologies supérieures (ÉTS), participe au projet COVI3D et produit des visières pour le personnel du CHUM.

Le Magogois a fait l’acquisition d’une imprimante 3D et a produit plus de 80 visières pendant son confinement depuis le 12 mars dernier à Montréal. Le jeune homme effectue ce travail en plus de terminer son baccalauréat à distance à la fin de l’été 2020 et de travailler à temps partiel en télétravail pour son employeur Camso.

Il rêvait depuis longtemps d’acheter une imprimante 3D et la situation du COVID-19 lui a donné une bonne raison de réaliser son rêve et de faire une différence dans cette crise, ajoute-t-il.