Ascot Corner : Dynamitage Desrochers s’excuse

À la suite de l’incident lors de travaux de dynamitage survenu jeudi passé à la hauteur du chemin Galipeau à Ascot Corner, lors duquel de lourds morceaux de roches ont été accidentellement projetés sur des véhicules roulant sur la route 112 ainsi que sur des commerces, l’entreprise Dynamitage Desrochers s’est expliquée dans un message publié sur Facebook.

Les propriétaires de l’entreprise Stéphane et Michel Desrochers ont commencé leur message en offrant leurs excuses aux personnes touchées par la situation.

À lire aussi: Dynamitage: une bonne frousse à Ascot Corner

«Nous sommes extrêmement désolés et troublés d’avoir fait subir des dommages moraux et matériels à certains gens qui se trouvaient à cet endroit à cet instant précis. Soyez certains que nous offrirons tout le support demandé de la part de chacun d’entre vous.»

Ils ont expliqué que leur priorité suite à l’incident a été de trouver la cause de cet incident. «Notre priorité suite à l’évènement a été de collaborer avec les autorités concernées pour élucider ce qui a bien pu se produire pour que cette mauvaise projection de pierres arrive.»

Avec les informations qu’ils ont réussi à amasser jusqu’à maintenant, les dynamiteurs de longue date croient avoir trouvé une piste de solution pour expliquer ce qui a tourné au vinaigre. «Nous croyons à une mauvaise formation de la géologie du sol ce qui a mal fait performer la précision de notre sautage. Nous étions les plus proches du sautage lors de la projection, nous avons nous aussi de graves conséquences émotionnelles et matérielles.»

Les frères Desrochers ont aussi profité de ce message pour rassurer la population quant à leurs compétences professionnelles, leur entreprise n’ayant jamais été au cœur d’une telle polémique. «Cela fait plus de neuf ans que nous dynamitons exactement à cet endroit à raison de plusieurs fois par année, et ce, sans soucis. On effectue annuellement entre 4500 et 5000 sautages à raison d’environ 75% en milieu urbain très rapproché. Il est certain que nous ne voulons plus d’incident de ce genre et allons tout faire pour ne plus que ça arrive, peut-on lire. Nous sommes très désolés pour les gens concernés et notre support sera disponible à chacun.»

Bien que deux voitures avaient subi des dommages importants et que plusieurs façades de commerces ont été endommagées, personne n’a été blessé. Rappelons qu’une enquête de la CNESST est en cours pour déterminer les causes de l’incident.