À l'étroit à son siège social de Laval alors qu'elle continue à prendre de l'expansion, la multinationale Alimentation Couche-Tard agrandit ses installations et accueillera 200 nouveaux employés à compter du mois de juillet.

Alimentation Couche-Tard agrandit son siège social

À l'étroit à son siège social de Laval alors qu'elle continue à prendre de l'expansion, la multinationale Alimentation Couche-Tard (TSX : ATD.B) agrandit ses installations et accueillera 200 nouveaux employés à compter du mois de juillet.
Ces travaux estimés à 8 millions $ permettront à l'exploitant de dépanneurs et de stations-service d'ajouter 25 000 pieds carrés à sa bâtisse d'un peu plus de 51 000 pieds carrés.
Après avoir réalisé diverses acquisitions ces dernières années, l'entreprise comptera 500 travailleurs à son siège social à compter du mois prochain. Les nouveaux employés seront affectés entre autres à la comptabilité, aux systèmes de technologies ainsi qu'au marketing.
L'avancement des travaux et les embauches ont été confirmés, mardi, lors d'une conférence de presse, par le fondateur et président exécutif de Couche-Tard, Alain Bouchard, le chef de la direction financière, Claude Tessier, ainsi que le maire de Laval, Marc Demers.
L'année 2016 a été occupée pour l'entreprise, qui, en plus d'ajouter des centaines de stations-service Esso à son réseau, a réalisé la plus importante transaction financière de son histoire en allongeant 4,4 milliards $ US pour acheter sa rivale américaine CST Brands.
Couche-Tard compte actuellement quelque 80 000 employés dans son réseau d'environ 8081 magasins en Amérique du Nord, et près de 25 000 autres dans ses 2766 stations-service. La multinationale Couche-Tard a également 1700 magasins Circle K qui sont exploités sous licence dans 13 pays comme la Chine ainsi que le Mexique.
« La vision que nous avions il y a plus de 35 ans quand Alimentation Couche-Tard a été créée s'est matérialisée grâce à la force de notre réseau, qui n'a cessé de grandir », a affirmé M. Bouchard.
Après les trois premiers trimestres de l'exercice en cours, l'exploitant de dépanneurs et de stations-service affiche un bénéfice net de 931,5 millions $, ou 1,64 $ par action, en baisse de 5,7 pour cent comparativement à l'exercice précédent. Ses revenus s'établissent à 28,3 milliards $, en progression de 5,7 pour cent.