Il semble acquis que l’arrivée d’un hôtel annexé au Centre de foires devrait être jumelée à l’ajout d’au moins un restaurant pour permettre une offre alimentaire supplémentaire au plateau Saint-Joseph.

Ajout d'un hôtel au Centre de foires : un rapport attendu cet automne

Un rapport sur la pertinence d’agrandir le Centre de foires de Sherbrooke et d’y annexer un hôtel pourrait être présenté aux élus d’ici la fin de l’année. Une étude en cours de réalisation à Destination Sherbrooke devrait être terminée avant les Fêtes ou au début de 2020.

En avril 2018, l’organisme paramunicipal jugeait l’idée intéressante, mais estimait que des analyses étaient nécessaires. La Tribune avait aussi dévoilé au début de 2019 une étude dans laquelle Destination Sherbrooke évaluait la possibilité de construire un centre de congrès de 40 000 pieds carrés et un hôtel au centre-ville, un projet qui a finalement été abandonné.

Ce sont justement 40 000 pieds carrés qu’on pourrait ajouter au Centre de foires, comme l’affirmait le directeur général de Destination Sherbrooke, Denis Bernier, en janvier.

« Si nous augmentons la superficie du Centre de foires, pour une question de viabilité, il devrait minimalement y avoir un nombre de chambres associées à l’infrastructure. Géographiquement, il est intéressant d’offrir des chambres à proximité pour les exposants d’un salon qui se déplacent de l’extérieur de la Ville. Le contexte géographique y compte pour beaucoup », explique Lynn Blouin, directrice à la commercialisation et aux communications à Destination Sherbrooke.

Marché saturé ?

Le marché pourrait-il absorber l’arrivée d’un autre hôtel alors que le Groupe Laroche prévoit déjà la construction d’un hôtel dans son Quartier Santé, sur la 12e Avenue ? « La clientèle ne serait pas la même. Le projet du Groupe Laroche vise les gens qui ont à se rendre dans le périmètre de la santé. C’est rare que la clientèle des congrès déborde jusque-là. »

Mme Blouin confirme qu’aucune demande budgétaire ne sera déposée pour 2020 pour l’agrandissement du Centre de foires et qu’aucune requête des élus n’a été déposée pour accélérer le dossier non plus.


« Si nous augmentons la superficie du Centre de foires, pour une question de viabilité, il devrait minimalement y avoir un nombre de chambres associées à l’infrastructure. »
Lynn Blouin

Les besoins justifient-ils un agrandissement du Centre de foires ? « C’est la nature des analyses que nous réalisons. Il y a des situations où nous sommes déjà à l’étroit, comme lors du salon de l’Association des représentants de l’industrie du sport du Québec. C’est sûr que s’il n’y a qu’un salon qui a besoin de plus d’espace, ça ne vaut pas la peine d’agrandir, mais la croissance des activités est assez rapide. »

Il semble également acquis que l’arrivée d’un hôtel devrait être jumelée à celui d’au moins un restaurant pour permettre une offre alimentaire supplémentaire au plateau Saint-Joseph.