Deux nouveaux parcs ont été aménagés en 2017, tandis que des améliorations ont été apportées au réseau cyclable et au mont Bellevue.

2,7 M$ investis dans les parcs et espaces verts en 2017

La Ville de Sherbrooke a investi 2,7 M$ pour la réalisation de 21 projets de construction ou d’amélioration des parcs et espaces verts en 2017. Deux nouveaux parcs ont été aménagés, tandis que des améliorations ont été apportées au réseau cyclable et au mont Bellevue.

« Au mont Bellevue, on nous demandait depuis longtemps d’enlever le cap de roc qui faisait une contre-pente pour accéder à la remontée mécanique. Maintenant, nous avons une descente régulière », fait valoir Yves Tremblay, chef de division des parcs et espaces verts à la Ville de Sherbrooke. L’accès au télésiège est ainsi facilité pour les tout-petits.

Deux pistes de vélo pour débutants ont par ailleurs été complétées.

« J’ai eu énormément de bons commentaires des utilisateurs des pistes de vélo. L’impact a été immédiat. C’est un très bon coup que nous avons fait. Pour les pistes de ski, nous favorisons encore plus la vocation familiale de la montagne », a commenté le conseiller Vincent Boutin.

La conduite d’eau servant à l’enneigement de la montagne, près du chalet de ski, a aussi été remplacée.

Réseau cyclable

En ce qui concerne le réseau cyclable, ce sont 6,5 km qui ont été l’objet de rechargement granulaire dans le réseau des Grandes-Fourches. Le rythme de réfection qui permettrait de compléter en cinq ans le rafraîchissement de tout le réseau en poussière de roche est ainsi respecté. Trois ponts cyclables ont été remplacés, dont deux au parc Lucien-Blanchard.

Les compteurs installés sous les pistes cyclables hors rue ont permis de dénombrer 1 344 000 passages sur le réseau cyclable en 2017. Le secteur le plus achalandé est celui du lac des Nations, avec 660 000 passages, contre 260 000 dans le secteur du parc des Quatre-Pins et 80 000 le long de la rivière Saint-François. « Ces chiffres nous permettent de voir que le rythme est soutenu. S’il y a des fluctuations, on essayera de comprendre pourquoi. Quand on peut appuyer nos demandes sur un taux de fréquentation, c’est encore mieux. »

Le remplacement du trottoir de bois au marais Réal-D.-Carbonneau s’est poursuivi, si bien qu’il ne reste qu’une soixantaine de sections, sur 264, à remplacer. Une partie du stationnement doit aussi être complétée l’année prochaine.

Danielle Berthold a pour sa part souligné l’aménagement du parc de planches à roulettes au parc Desranleau. « Il est utilisé tous les jours. Ç’a dynamisé le secteur. Il y a même des jeunes qui viennent des autres districts qui l’utilisent. »
Deux nouveaux parcs

Deux nouveaux parcs ont été construits, soit le parc Roger-Gingues et le parc Thérèse-Lecompte. À noter que les travaux au parc Ouellet, dans le secteur de Brompton, devront se poursuivre l’an prochain.

Quant aux travaux attendus au parc Victoria pour remplacer les jeux d’eau désuets, Yves Tremblay ne peut pas confirmer qu’ils seront réalisés en 2018. « C’est une installation qui ne respecte pas les normes de construction d’aujourd’hui. La défaillance est d’ordre mécanique. Nos collègues des sports réfléchissent avec nous sur le rythme de remplacement des piscines. Celle-ci sera une des prochaines dans le collimateur. Le projet doit être présenté et le conseil dictera les investissements. »

Enfin, 141 poubelles ont été remplacées pour permettre la collecte à deux voies.

Les investissements de 2,7 M$ sont comparables à ceux affectés dans les dernières années.

Chef de division des parcs et espaces verts à la Ville de Sherbrooke, Yves Tremblay mentionne que les compteurs installés sous les pistes cyclables hors rue ont permis de dénombrer 1 344 000 passages sur le réseau cyclable en 2017. —