Le concept de l’Espace Centro, du consortium Services EXP-Groupe Custeau, a été adopté mercredi soir à l’unanimité par les élus.

Well Sud calqué sur Well inc. [VIDÉO]

Le Quartier Well Sud est sur les rails. Le concept de l’Espace Centro, du consortium Services EXP-Groupe Custeau, a été adopté mercredi soir à l’unanimité par les élus. Une entente d’exclusivité sera donc signée avec le promoteur pour développer son concept... qui est identique à celui de Well inc. Une entente promoteur devrait ensuite venir en décembre.

Sur le plan purement technique, le projet qui a remporté la faveur du comité de sélection présente quelques différences avec celui abandonné par le Groupe Custeau en février 2018. Le concept, lui, n’a pratiquement pas bougé. 

À lire aussi: Well Sud pourrait ressembler... à Well inc.

Même projet, nouvel enthousiasme

Ainsi est-il proposé de construire, sur le quadrilatère de l’Hôtel Wellington, rue Wellington Sud, deux tours comptant respectivement dix et six étages. Reliées par une passerelle, elles couvriraient 200 000 pieds carrés. Un stationnement souterrain de 715 places auquel on pourrait accéder de la rue Wellington ou de la rue du Dépôt, et une place publique de plus de 40 000 pieds carrés reviennent pratiquement à l’identique. 

Un investissement de 75 M$ serait nécessaire, incluant une participation de la Ville de 25 M$. Les travaux pourraient commencer en 2020 pour une inauguration en 2022.

Concrètement, la tour de dix étages comprendrait des commerces, les bureaux des Services EXP, où travailleront 200 employés, et 60 appartements. Aucun logement social n’est prévu pour le moment. La tour de six étages serait consacrée aux organismes de développement économique et serait baptisée le Quartier général.

« Nous avons toujours cru aux qualités et au concept novateur de notre projet qui, selon nous, présente une vision unique pour soutenir le développement du centre-ville et en faire un milieu de vie invitant qui répond aux besoins de la collectivité. Ce projet sera réalisé par des Sherbrookois, pour des Sherbrookois », a commenté le président du Groupe Custeau, Charles Custeau.

M. Custeau s’est montré ouvert à bonifier le projet dans la mesure où la faisabilité est démontrée. L’entente d’exclusivité prévoit déjà la possibilité de bonifier le projet. Une séance d’information est prévue dans les prochains mois pour informer la population.

Dominique Nadeau, premier vice-président, bâtiment et industrie pour EXP, a expliqué que son entreprise commençait à être à l’étroit dans ses locaux. « Notre bail arrivait à sa fin. Nous envisagions un déménagement et quand Charles Custeau est arrivé avec cette option, nous avons embarqué avec joie. EXP Sherbrooke a commencé à Sherbrooke en 1928 sur la rue Wellington, alors nous sommes très fiers de retourner là. »

En début de soirée mercredi, Yves Tremblay, directeur du Service de la planification et de la gestion du territoire, et Jocelyn Grenier, directeur adjoint du Service des infrastructures urbaines, ont présenté les points qui ont permis à Espace Centro de remporter l’appel de propositions lancé l’an dernier. Ils ont entre autres souligné la crédibilité des partenaires impliqués et la place qu’ils faisaient à la Ville dans leur organigramme. Une attention a aussi été portée pour réduire la nuisance pour les voisins pendant les travaux.

Tous les plans préliminaires d’aménagement du stationnement ont été présentés à la Ville et il est prévu d’utiliser les matériaux de déconstruction liés à la démolition du stationnement existant et des bâtiments condamnés. La superficie du parc dépasse les attentes, un ascenseur est prévu entre les rues Wellington Sud et du Dépôt et on propose la mixité des usages.

Charles Custeau

En matière de valeur ajoutée, on note la présence dès le jour 1 de 200 employés des Services EXP dans un des bâtiments. Le promoteur a aussi déposé plusieurs lettres d’intérêt de commerçants qui seraient prêts à occuper les commerces du rez-de-chaussée, soit des cafés, restaurants, garderies ou institutions bancaires.

La présence d’une passerelle entre les deux tours, qui crée un obstacle visuel, et l’orientation de l’escalier entre les rues du Dépôt et Wellington Sud, ont été relevées comme des points négatifs. L’orientation des bâtiments faisant en sorte que la place publique forme un T orienté vers la rue du Dépôt et la « multitude des discours architecturaux » ont été soulevés dans le même sens. 

Le maire Steve Lussier a précisé que c’est la Ville qui, dans un premier temps, gèrera le stationnement. Un règlement d’emprunt sera nécessaire pour que la Ville puisse verser sa contribution de 25 M$. Le précédent règlement d’emprunt avait soulevé un mouvement de citoyens qui souhaitaient un référendum, en janvier 2018. 

En plus de la séance d’information du promoteur, la Ville tiendra une consultation publique pour rédiger son plan directeur du secteur de la rue Wellington Sud. Le projet Espace Centro faisant partie du secteur donné, les citoyens pourront influencer les décisions concernant le concept d’aménagement.

En début de soirée, Line Chabot, qui agissait comme secrétaire du comité de sélection, a indiqué que les trois projets soumis à l’origine étaient conformes.  

Les critères d’évaluation valant le plus de points étaient l’expérience du promoteur, le concept architectural et la valeur ajoutée.

« Il a été très difficile de prendre une décision. Il a fallu quatre jours de délibérations. »