La compagnie ontarienne MYM Neutraceuticals obtient l’approbation de Weedon afin d’enclencher la construction de sa serre de production de cannabis médicinal.

Weedon donne le feu vert à MYM

La compagnie ontarienne MYM Neutraceuticals obtient l’approbation de Weedon afin d’enclencher la construction de sa serre de production de cannabis médicinal. Elle annonce du même coup la nomination d’un directeur des affaires scientifiques.

La construction de trois serres d’une superficie de 100 000 pieds carrés chacune, destinées à la culture du cannabis médical, s’amorcera dès la fonte des neiges, selon le porte-parole de MYM Nutraceuticals pour le projet de Weedon, Daniel Nadeau. Un bâtiment de 20 000 pieds carrés remplissant les fonctions de transformation et de fabrication de produits à base de cannabis médical sera aussi érigé lors de cette première phase de construction. Selon les estimations de la compagnie, ces installations permettront une récolte de 66 000 livres de cannabis par année, d’une valeur marchande d’environ 250 M$.

« La première étape de notre projet, c’était de faire les études environnementales, trouver les partenariats nécessaires, obtenir l’autorisation de la municipalité ainsi que de la population. Maintenant, on embarque dans la phase de construction des serres et des autres bâtiments dès que la météo nous le permet », confirme M. Nadeau.

Une addition importante

Les dirigeants de MYM ont profité de l’occasion pour annoncer l’embauche du Dr Charith Adkar à titre de directeur des affaires scientifiques. Un scientifique chevronné ayant travaillé sur de grands projets de recherche dans des universités en Italie et au Japon, Dr Adkar amène une expertise substantielle avec lui, selon M. Nadeau. « On doit développer des partenariats avec les universités pour de la recherche. On souhaite que nos produits soient recommandés par des médecins. Ça prend des études pour appuyer ça et elles doivent être publiées. Sa feuille de route est impressionnante et il va nous aider à développer nos produits. » M. Nadeau précise qu’à la suite de cette embauche, les services du consultant Antonio Bramante n’ont pas été retenus pour la suite du projet.

Daniel Nadeau confirme aussi que des ententes ont été ratifiées avec les entrepreneurs responsables de réaliser le projet. « On est en train de finaliser notre équipe de professionnels, d’architectes, d’ingénieurs. Les employés de MYM n’ont pas de marteaux et ne font pas de construction, donc on finalise nos ententes avec l’équipe de professionnels qui entourent tout ce projet », dit-il en riant. « On travaille tous de front sur cet immense dossier et avec l’approbation de Weedon, on est prêt à s’y mettre. »

Daniel Nadeau

Weedon est prête

Le maire de la municipalité de Weedon, Richard Tanguay, se fait rassurant quant à l’impact de cette entreprise gigantesque sur la communauté d’un peu moins de 3000 habitants. « C’est certain qu’on s’attend à ce que ça ait un impact sur la communauté, mais on va s’adapter au fur et à mesure. On a déjà commencé à travailler sur divers dossiers pour répondre adéquatement aux besoins des citoyens. On va s’ajuster en fonction des problématiques qui apparaîtront, sans aucun doute », assure-t-il avec confiance.

Le projet total, une fois les trois phases de constructions complétées, représente une superficie de 1,5 million de pieds carrés. Des projets semblables sont en cours de développement à Laval, en Australie et en Colombie.