Selon Sondès Allal, agente de revitalisation socioéconomique à la CDEC, une nouvelle application pour contrer le gaspillage alimentaire devrait voir le jour l’an prochain.

Virage techno pour le Frigo Free

En 2016, on voyait apparaître le Frigo Free Go dans le paysage sherbrookois. Bientôt, on pourrait aussi compter sur la Frigotech, une application en développement qui pourra permettre d’épargner et d’éviter le gaspillage alimentaire.

La nouvelle application Frigotech pourra offrir en temps réel un aperçu de nombreux produits en rabais devant être consommés dans une courte période de temps. De nombreux commerçants et organismes pourront participer à l’application.

« C’est une évolution du projet Frigo Free Go. Pendant près de deux ans, on a développé une grande communauté d’écopartenaires mobilisés. L’évolution technologique était dans nos plans depuis le début », explique Sondès Allal, agente de revitalisation socioéconomique à la corporation de développement économique communautaire de Sherbrooke (CDEC).

L’application permettra aux consommateurs de recevoir des notifications en temps réels des produits frais disponibles à proximité des chemins empruntés tous les jours par ces derniers dans leurs déplacements quotidiens.


«  Tous les gens sont gagnants avec l’application. Ça permet aux consommateurs de bénéficier de produits frais locaux, et aux commerçants de ne pas gaspiller des aliments qu’ils devraient jeter.  »
Sondès Allal, agente de revitalisation socioéconomique à la CDEC

Le fonctionnement de Frigotech est assez simple. Les commerçants participants pourront indiquer à l’application un produit qui doit être consommé rapidement et qui sera à prix réduit, et les consommateurs pourront recevoir une notification et se déplacer au commerce en question.

Pour Mme Allal, c’est une belle manière de rapprocher les citoyens.

« Forcément que les gens devront entrer dans les différents commerces. Ça créera des rencontres entre personnes différentes. On ajoute donc cet aspect humain au caractère plus numérique du projet Frigotech », assure Mme Allal.

Le projet est présentement à l’étape des soumissions, alors que des étudiants de l’Université de Sherbrooke de la faculté de gestion travaillent sur une étude de marché afin de mieux cerner les consommateurs potentiels. L’application devrait normalement voir le jour l’an prochain.

Rappelons que le mouvement Free Go lancé en 2016 a pour objectif de lutter contre le gaspillage alimentaire. Frigo Free Go encourage plus d’une centaine d’écopartenaires, dont des restaurateurs, commerçants et boulangeries, à déposer des produits frais dans des réfrigérateurs disponibles pour tous.

L’application est donc une belle manière d’optimiser les possibilités de partages alimentaires.

« Dans l’application, il y aura autant la vente à rabais de produits frais, que la structuration de tout l’écosystème de dons alimentaires et de banques alimentaires », ajoute Mme Allal, qui explique au passage que l’idée de faire une application est inspirée d’un projet similaire en France.

L’application devrait être gratuite pour l’ensemble des consommateurs, mais il y aura fort probablement un système d’abonnement pour les commerçants.

« Il faut absolument que Frigotech soit autonome financièrement, nous en sommes encore à étudier les prix d’abonnement », avance-t-elle.