Vigile en mémoire des étudiantes de la Polytechnique

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
 L’instant sera au recueillement, dimanche soir devant l’hôtel de ville de Sherbrooke, alors que le Collectif Hamamélis et ses allié.es tiendront une vigile de commémoration de l’attentat antiféministe de Polytechnique.

Le rassemblement se tiendra de 18 h 30 à 19 h 30. 

Le 6 décembre 1989, 14 étudiantes ont été assassinées froidement. Cette vigile s’inscrit également dans le contexte de la « Journée nationale de commémoration et d’actions contre les violences faites aux femmes ».  

Les organisateurs de l’événement de dimanche soutiennent que, face à ces étudiantes assassinées parce qu’elles étaient femmes, un devoir de mémoire subsiste. Des femmes sont toujours la cible de violences en tout genre, parce qu’elles sont des femmes, ajoute-t-on dans une invitation envoyée aux médias.

Dans le souci de respecter les mesures sanitaires, on demande aux participants de porter le masque de protection ainsi que de respecter les consignes de distanciation de deux mètres. 

Le Collectif Hamamélis est un collectif féministe autonome et non mixte actif à Sherbrooke.

Illuminé en mauve

Cette fin de semaine, l’hôtel de ville de Sherbrooke sera illuminé en mauve afin de commémorer l'attentat de  l’École polytechnique de Montréal. 

« L’illumination de l’hôtel de ville s’inscrit dans le cadre des 12 journées d’action contre la violence faite aux femmes. Il est important de se rappeler que toutes les formes de violence, qu’elles soient axées sur le genre ou la différence, ne sont aucunement tolérables dans notre société », indique M. Steve Lussier, maire de la Ville de Sherbrooke.