Le disque-jockey sherbrookois Alex Gomez, alias Dj Risa propose une minisérie documentaire sur la musique électronique sherbrookoise.
Le disque-jockey sherbrookois Alex Gomez, alias Dj Risa propose une minisérie documentaire sur la musique électronique sherbrookoise.

Vibrer Au Beat de Sherbrooke

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
SHERBROOKE — La nouvelle minisérie documentaire Au Beat de Sherbrooke, réalisée par le disque-jockey sherbrookois Alex Gomez, alias Dj Risa, met en lumière l’histoire de la scène électronique sherbrookoise, encore peu connue du grand public. Elle sera présentée pour la première fois le 18 juillet prochain, dès 20 h, au Boquébière. 

« On voulait raconter l’histoire de la musique électronique pour la faire connaître davantage dans la région. Malgré les efforts, cette musique est encore underground, mais je trouve qu’elle trouve de plus en plus sa place auprès du grand public », soutient Alex Gomez, producteur et réalisateur de la série. 

En trois épisodes de vingt minutes, il sera possible de découvrir comment les artistes et mélomanes de la région ont su transposer leur passion pour la musique en différents projets et événements, et de comprendre les différents éléments qui caractérisent ce milieu nocturne et son arrière-scène. 

« On voulait montrer à quel point la communauté de musique électronique a évolué dans les dix dernières années et prouver que ce genre musical peut être un moteur économique pour la ville. Ce serait intéressant d’investir du temps et de l’énergie dans ce style de musique, car même si la musique électronique n’est pas aussi développée ici qu’à Montréal, Sherbrooke a le potentiel d’être avant-gardiste dans le milieu », affirme le réalisateur. 

« Cette série est aussi un cadeau pour moi et mes proches, car c’est l’histoire de mes amis, des liens tissés à travers l’art et la musique », avoue M. Gomez. 

Lors de la soirée de dévoilement, les mesures nécessaires seront prises pour assurer la santé et la sécurité de tous, promet Alex Gomez. Les projections débuteront à 20 h, et s’ensuivront des prestations musicales de certains artistes qui ont collaboré à la réalisation du projet.

Ceux dans l’impossibilité d’assister à l’événement pourront visionner les épisodes sur les réseaux sociaux, notamment sur la page Au Beat de Sherbrooke qui sera créée sous peu. 

De Mexico à Compton

La musique électronique fait partie de la vie d’Alex Gomez depuis longtemps. Originaire de Mexico, où il a découvert très jeune cet univers par l’entremise d’amis musiciens, il est arrivé au Canada en 2008, pour finalement s’installer à Compton, dans les environs de Sherbrooke, il y a dix ans. 

« Je pense que la musique électronique mexicaine ressemble beaucoup à la musique électronique québécoise, indique M. Gomez. C’est dur d’établir un seul genre de musique électronique, car il y a de plus en plus de variantes dans les styles, même pour le rock, la pop, etc. Je pense que la différence, c’est dans l’évolution de la musique au Mexique par rapport au Canada. »

Depuis son arrivée en région, le promoteur d’événements et platiniste organise toutes sortes d’événements à Sherbrooke. Il fera de l’animation tout l’été au centre-ville, et selon l’évolution de la situation et des normes sanitaires, il recommencera à organiser des événements musicaux dès que possible.